Les fibres artificielles

hêtre

Elles proviennent de la cellulose pour la plupart, qui se trouve dans les végétaux. La cellulose est un sucre, polymère du glucose, de formule (C6H10O5)n (n compris entre 200 et 3 000). C’est le principal constituant des végétaux et en particulier de la paroi de leurs cellules.  On utilise couramment le pin, le bambou, eucalyptus, hêtre.

Origine de la cellulose 

Pour les fibres issues de la cellulose, les procédés de transformation sont déterminants pour la qualité finale de l’article. 

  • les cellulosiques : viscose, rayonne, cupro : excellente absorption (80 à 120%), faible isolation, tissus fluides, plombants qui bougent bien,
  • les polynosiques : modal, lyocell : plus résistant à l’humidité que la viscose, séchage plus rapide, plus souples, plus élastiques que le coton, 
  • dérivés de la cellulose : acétate, tri-acétate : peu absorbant, fondent au brulage. 

Aspects : 

  • La viscose : en filament continu, elle s’apparente à la soie et porte le nom de rayonne. En fibre courte, elle ressemble plus au coton, utilisation en prêt à porter,
  • Le cupro : fibre très soyeuse, a un comportement similaire à la viscose, utilisation en soierie,
  • Le modal est obtenu par le filage de fibres de cellulose de bois (en général du hêtre,) bon comportement à l’humidité, souple, utilisation en maille, lingerie, underwear,  lavage à 60° (excepté la lingerie),
  • Le lyocell est issu de la pulpe de bois (feuillus, eucalyptus ou encore bambou), souple, fluide, solide, univers des cotonnades : le jeanswear car il est résistant aux délavages. Lavage à 40°.

Les autres fibres artificielles

14102700_pOn rencontre d’autres fibres végétales comme celles du pin blanc comme le Lenpur® appelé aussi  cachemire végétal, produit à partir de déchets d’élagage, de noix de coco, de soja, de canne à sucre ou d’ortie.

  • Les fibres de lait : Et oui, on fabrique des vêtements à partir de lait déshydraté et écrémé. Sous l’action de la chaleur, la caséine est condensée et transformée en fibres. Ce tissu rappelle la soie mais dans une version plus résistante et antibactérienne (lavage à 30°),
  • Fibres de crabe : issues de la carapace du crabe, contient de la chitine : un anti bactérien naturel couramment utilisé en milieu médical, 
  • Fibres de soja : mises au point dans les années 30 sans grand succès. Maintenant les fibres sont utilisées pour la fabrication des fibres synthétiques,
  • Fibres d’algues : elles servent à fabriquer des tissus particuliers ajourés, espacés ou très fins où elles tiennent leu « d’échafaudage » provisoire durant la fabrication.

Dans tous les cas, il faut respecter les conseils d’entretien fournis par le fabricant.

Source des informations : Guide des textiles, Esmod Editions, Florence Ferrari

Publicités

A propos Saikna creations

Créatrice de mode au style universel. Animatrice d'ateliers de couture, recyclage, DIY. Saikna s'engage à proposer des articles uniques ou de petites séries. En effet, il est possible aujourd'hui de détourner des matériaux et autres textiles de bonne qualité afin de leur donner une nouvelle vie, ou d'utiliser des tissus respectueux de l'environnement. Il est stimulant de transformer les matériaux, de faire fonctionner mon imagination pour proposer un nouveau style de mode, éthique, éco responsable. Je propose également des travaux de réparation textile.
Galerie | Cet article a été publié dans Evénements, Formation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s