Fête de la Samhain – Halloween

Récemment une amie m’a invitée pour passer les fêtes d’Halloween à son domicile. Et je me suis dis que j’allais créer mon propre déguisement.  J’ai décidé de récupérer des vêtements que j’avais à ma disposition pour pouvoir le réaliser.

Mes sources d’inspiration

Ma création

Concernant la jupe, j’ai recyclé le tissu d’un parasol, la cape et la ceinture proviennent d’un tissu en velours (des chutes) que j’ai récupéré lors d’un stage à l’opéra théâtre de Metz.

Sorcière Samahain

Les origines de la fête d’Halloween

Halloween, soir sacré, serait la contraction de All Hallows’Eve, littéralement la veille de la Toussaint (All Hallows’day en anglais). A l’origine, Halloween vient d’une fête celtique qui avait lieu la nuit précédent la Toussaint, la Samhain. Chez les celtes l’année était ponctuée de 4 étapes majeures :

Calendrier celtique

 

La Samhain signifie réunion et fin de l’été. Chez les Celtes, cette fête correspondait à la première nuit de la nouvelle année. Elle marquait le début du cycle hivernal, celui de la lutte entre les ténèbres et la lumière. En effet, l’hiver avait, pour les sociétés paysannes traditionnelles, un caractère ambigu et inquiétant, et était une période d’inactivité. De plus, ces sociétés craignaient que le soleil (le dieu Been dans la mythologie celtique) ne revienne pas. Le cycle hivernal se terminait par la Beltare ou Beltaine, le 1er mai, qui marquait donc la victoire de la lumière sur les ténèbres.

Différents noms sont donnés à cette fête : Samonios, Samhuinn, Nuit des Ancêtres, Festival des Morts, Veille de Novembre, Calangaef, Samhain.

Symboles et correspondances

  • Couleurs : orange, noir, rouge, blanc, argent,
  • Plantes : cyprès, if, chêne, soucis, chrysanthèmes, giroflées et autres fleurs automnales, gui, citrouille, armoise, poivre ou piment de Jamaïque, herbe à chats, belladone, mandragore, sauge,
  • Pierres : toutes les pierres noires comme l’obsidienne, l’onyx, le jais, mais aussi l’agate, et la cornaline,
  • Planète : Pluton
  • Déités : Hécate (Déesse de la Lune, protectrice des sorcières et des magiciens), Morrigan (Déesse celte de la mort), Perséphone (épouse du Dieu de la mort et des enfers, Hadès et fille de Déméter), Osiris (Dieu égyptien), Cailleach, Hel, Inanna, Macha, Mari, Psyché, Ishtar, Lilith, Rhiannon et Cerridwen.
  • Runes : hagalaz, nauthiz, wunjo
  • Influence: métamorphose, méditation, communication avec les esprits des morts, renaissance.

 

Elle marque le début et la fin de l’année celtique, et annonce le début du Temps Noir. La Samhain était également intimement liée au cycle des saisons et des récoltes et on y remerciait le soleil pour les moissons. La Samhain n’appartient ni à l’année qui se termine ni à celle qui commence : c’est un jour en dehors du temps qui permet aux vivants de rencontrer les défunts. Et elle permet aussi aux défunts, non réincarnés, de passer dans le monde des vivants pour y retrouver les lieux et les personnes qui leur étaient chers. On situe ce jour au premier Novembre de notre calendrier. Mais comme toutes les principales fêtes celtiques, Samhain compte trois jours de solennités : le premier est consacré à la mémoire des héros, le deuxième à celle de tous les défunts, et le troisième est livré aux réjouissances populaire et familiales marquées par des réunions, des banquets, des festins de toutes sortes qui pouvaient se prolonger pendant une semaine.

feuLa veille de la nuit de Samhain, avait lieu la cérémonie de la renaissance du feu. Les propriétaires des maisons éteignaient les feux de l’âtre avant de se rassembler à la nuit tombante sur la place où les druides procédaient à l’allumage d’un nouveau feu sacré en frottant quelques bois secs du chêne sacré. Ils allaient ensuite allumer de grands feux de joie sur les collines environnantes pour éloigner les esprits malfaisants. Puis chaque maître de maison repartait avec quelques braises tirées du nouveau feu sacré pour rallumer un nouveau feu dans l’âtre de sa maison qui devait durer jusqu’à la prochaine fête de Samhain et protéger ainsi le foyer tout au long de l’année.

Les fêtes celtes commencent à la tombée de la nuit, on croyait que le monde des morts, des fées et des sorcières entrait en contact avec celui des vivants. On croyait ainsi que les âmes des défunts revenaient errer autour des maisons des vivants. C’est pourquoi, on laissait la porte entre ouverte et une place à table, et on plaçait des lanternes sur les chemins pour les guider.

C’est l’époque de la magie ultime où dans le ventre secret de la Terre se produit l’alchimie de fécondation du futur soleil du Solstice d’hiver. Samonios est donc la promesse la plus forte, le potentiel. C’est le moment des grandes nuits où toute l’énergie se concentre à la création utérine. Tout semble endormi sur la Terre mais en son cœur fécond se rêve le monde. Ainsi, espace temps capable de sortir d’un cycle pour entrer dans un autre, Samhain est hors du temps, hors de l’Espace et entre les ancêtres et les vivants il n’existe plus de limite, juste le renouveau éternel qui va une fois de plus faire preuve de son pouvoir : le pouvoir de retrouver la vie alors que tout semble mort.

Côté traditions, des offrandes sont faites aux Ancêtres : fruits, fleurs, boissons, poèmes, chants… On dit adieu à la vieille année et salue joyeusement la nouvelle année, puis l’on partage le pain noir et le chouchen, et l’on mange des fruits d’hiver, noix et noisettes, de la farine de blé noir etc. Le chouchen  est une boisson alcoolisée obtenue à partir de la fermentation du miel dans de l’eau (ou parfois du vin). Boisson traditionnelle de Bretagne, le chouchen est une boisson liquoreuse alcoolisée (14° environ) comparable à l’hydromel.

Puis, en 840, le pape Grégoire IV décida de faire du 1er novembre, le jour de tous les saints, la Toussaint. La référence à Samhain devenait encore plus claire lorsque, trois siècles plus tard, à la fête des saints et des martyrs, on adjoignit la fête de tous les morts.

Entre 1845 et 1851, de nombreux citoyens irlandais et écossais fuient la famine et décident de traverser l’Atlantique, emportant leurs contes et légendes : celle de « All Hallows-Even », contraction de « The evening of all saints’ day », autrement dit « la veillée de la Toussaint ».

Avant la citrouille, il y avait le navet. Plus difficile à sculpter, il a été remplacé. Ce légume est une référence à la légende irlandaise de Jack à la lanterne.  Selon la légende, Jack, personnage ivrogne paresseux, défie le diable. À sa mort, ni le paradis ni l’enfer ne veulent l’accueillir. Jack est condamné à errer éternellement dans l’obscurité en s’éclairant d’une bougie plantée dans un navet évidé. Jack réapparaît chaque année, le jour de sa mort, à Halloween.

Le soir d’Halloween, les enfants portent des déguisements qui font peur et sonnent aux portes de leur quartier en demandant des bonbons avec la formule : Trick or Treat ! (en français : farce ou friandise). Les enfants ainsi déguisés symbolisent les âmes des morts qui venaient rendre visite aux vivants durant la nuit du Samain celtique.

 

Auteur : Fatima SEBAAÏ

 

Sources

http://fabien.osmont.free.fr/celtes/samain.htm

http://mashable.france24.com/styles/20161031-origines-halloween-samain-fete-celtique

https://www.breizh-info.com

Bibliographie :

  • La religion des celtes – Jan de Vries – Payot
  • Les mythes celtes / La déesse blanche – Robert Graves – Rocher
  • Le Rameau d’or / « Balder le Magnifique » – James George Frazer – Bouquins

 

 

Publicités

A propos Saikna creations

Créatrice de mode au style universel. Animatrice d'ateliers de couture, recyclage, DIY. Saikna s'engage à proposer des articles uniques ou de petites séries. En effet, il est possible aujourd'hui de détourner des matériaux et autres textiles de bonne qualité afin de leur donner une nouvelle vie, ou d'utiliser des tissus respectueux de l'environnement. Il est stimulant de transformer les matériaux, de faire fonctionner mon imagination pour proposer un nouveau style de mode, éthique, éco responsable. Je propose également des travaux de réparation textile.
Cet article, publié dans Création de vêtements, Refashion, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s