Qui suis je ?

MoiCréatrice de mode éthique, éco responsable, animatrice couture, zéro déchet.

Saikna propose une alternative éco responsable à la consommation textile par la création de vêtements, sacs et accessoires :

  • des créations uniques ou de petites séries disponible sur la boutique en ligne Etsy https://www.etsy.com/fr/shop/SAIKNA, ainsi que lors d’événements ponctuels par la tenue de stands, (cf Evénements)
  • des animations ponctuelles ou permanentes d’ateliers d’initiation à la couture, zéro déchet permettant ainsi la réutilisation des matières recyclées, (me contacter pour toute demande de devis, onglet contact)

 

Qui suis je ?

Après des études et des expériences professionnelles dans le domaine commercial, j’ai décidé de prendre ma vie en main, afin d’être en harmonie avec moi-même, mes aspirations.

Passionnée depuis mon enfance par la mode, la récupération, j’ai commencé à habiller mes poupées avec des anciennes chaussettes. A l’adolescence, j’ai dessiné des modèles de vêtements.

Aujourd’hui, la création s’impose comme nécessité, mes préoccupations écologiques sont de plus en plus forte. J’aspire à combiner mode et écologie.

A la suite d’une réflexion sur nos modes de consommation moderne, basé sur le prêt à jeter, une industrie qui uniformise les produits et les modes de vie, j’estime qu’il est temps de reconsidérer nos modes de consommation, nos modes de vie de façon simple et intelligente. Et ainsi reconsidérer la valeur réelle d’une création avec des achats qui ont du sens.

Aussi, je décide de me former afin d’acquérir les bases techniques de la couture et j’obtiens mon CAP Couture Floue en juin 2017.

Mon but : réinventer la mode dans un esprit écolo, créatif, par le détournement de matériaux, de « trésors » de nos armoires, pour réduire mon empreinte écologique.

Le partage et la transmission des savoir faire sont des valeurs qui me tiennent à cœur. Je propose différents ateliers pour développer le potentiel créatif de chacun, par la valorisation des rebuts textiles et autres matériaux trouvés : initiation à la couture, DIY (Do It Yourself), bijoux fantaisie, zéro déchet.

Au plaisir de vous rencontrer et d’échanger avec vous,

Fatima

 

Publicités
Publié dans Présentation | Laisser un commentaire

Qu’est ce que le upcycling ?

Boujour, voici ce nouvel article car je trouve important aujourd’hui de définir ce que je propose pour ainsi vous éclairer sur ma démarche personnelle.

Upcyclage ou upcycling : Rien ne se perd, tout se transforme.

Upcycler, anglicisme désignant la « revalorisation par le haut » de déchets destinés initialement au rebut. Transcycler ou surcycler pour les puristes. Le mot est utilisé pour la première fois en Allemagne en 1994 lors d’une interview de Reiner Pilz, ancien ingénieur mécanique reconverti dans l’aménagement intérieur. Il déplore alors que la société recycle ou détruit tout avant même de réfléchir à un moyen de redonner de la valeur aux objets considérés usés ou usagés. Mais les précurseurs de cette pratique ne sont autres que les pays en voie de développement : le phénomène est né tout à fait naturellement dans ces pays où la collecte et le traitement des déchets n’est pas systématisée.

Aujourd’hui, il intéresse les pays développés comme une alternative éthique à la sur-consommation.

recL’upcycling ou recyclage en français (également traduit par « upcyclage » ou « surcyclage ») est l’action de récupérer des matériaux ou des produits en fin de vie et dont on a plus l’usage, afin de les revaloriser. Il s’agit donc de recycler « par le haut » : on donne une nouvelle vie à un produit en en créant un autre de qualité supérieure (au matériau d’origine).

Quels sont les avantages de l’upcycling ?

Il y a bien sûr un aspect écologique (on réutilise plutôt que de jeter) mais aussi économique (on ne jette pas, on transforme).

L’upcycling, contrairement au recyclage « classique » tient également compte du côté esthétique de l’objet/ du produit (certains projets d’upcycling sont de vrais œuvres d’art !). L’upcycling n’est pas une simple customisation, il s’agit de redonner de la valeur à un objet/produit (autre que celle d’origine), ainsi cette action s’inscrit dans une démarche de développement durable.

C’est de la réutilisation intelligente, une forme de recyclage haut de gamme, à la fois sophistiquée et inspirée qui s’inscrit dans une approche artistique. Il s’agit pour les artistes de la récupération de réinterpréter la matière pour la métamorphoser, de transcender un objet déchu pour lui rendre sa dignité tout en le détournant de son usage initial.

L’objectif étant d’en faire un autre objet de meilleure qualité. Chaque pièce pouvant être quasi unique.

Et enfin, l’upcycling relève d’une production artisanale confidentielle alors que le recyclage se pratique à grande échelle de manière industrielle.

Presque toutes les matières peuvent, à priori, être upcyclées, c’est une question d’imagination et de talent, l’objectif étant d’établir un mode de consommation intelligent pour préserver notre planète. Il devient un art à part entière.

 

Publié dans Présentation, Refashion | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Que faire avec du cuir recyclé ?

Voici une série de création que j’ai réalisé, comme vous le voyez, avec du cuir que je recycle de vieilles vestes en cuir entre autre pour leur donner un nouvel usage. Je mettrais les photos au fur et à mesure des réalisations, des commandes. Et puis, cela vous permettra aussi de vous donner des idées, car c’est également cela le but.

Aussi, si vous possédez une veste en cuir ou autre, vous désirez lui donner une nouvelle vie, car vous êtes sentimental et que vous souhaitez absolument garder votre vêtement, je vous donne alors rendez dans l’onglet contact pour une demande de devis.

Sac cuir marron

Blague à tabac,

Blague à tabac

Une pochette,

Publié dans Accessoires de mode, DIY, Les sacs, Refashion | Laisser un commentaire

Recycler des t-shirts

Bonjour,

L’animation de recyclage de t-shirt est toujours autant appréciée par le grand public. Seul, en  couple ou avec des enfants, chacun vient, s’installe, échange et prend plaisir à réaliser son sac, sa suspension, ses bijoux. Devant ce succès, j’ai décidé de partager avec vous mes sources d’inspiration. Vous verrez c’est simple et en plus, vous faites un geste éco citoyen.

Quelques mots d’abord sur l’origine du t-shirt

Au 19e siècle, le T Shirt était porté comme sous-vêtement par les classes populaires. Le T-Shirt était un maillot de corps, à manches courtes et sans col, porté par les hommes essentiellement. Le Tee Shirt devint le maillot de corps réglementaire de l’US Navy en 1899 puis un vêtement de dessus, vers 1920, notamment grâce au sport. A partir de 1943, quand les G.I.s débarquèrent en Europe avec un modèle désignant sa forme le « T-Type shirt », le T-Shirt devint un vêtement quasiment universel.

Pour aller plus loin sur son histoire, je vous invite à découvrir cet article http://serge.renoud.free.fr/fiches_de_lecture/pdf/histoire_du_tee_shirt.pdf.

Les réutilisations possibles :

Des accessoires de mode : un head band, des bijoux

 

Création de nouveaux hauts

 

Des sacs ou des sacs à légumes

Le nécessaire pour réaliser des tricots ou pour le crochet

Des t-shirts pour tricoter

Des pompons

un pompon

 

Vous avez donc l’embarras du choix. A vous de recycler.

 

 

 

Sources :

http://www.pinterest.com

EnregistrerEnregistrer

Publié dans Accessoires de mode, Accessoires maison, Ateliers, DIY, Refashion | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Bonjour, voici la liste des événements auxquels je participerai prochainement. Au plaisir de vous y voir.

Hop hop hop

J’aurai le plaisir de tenir un stand de création en recyclant les bâches publicitaires de la compagnie Deracinemoa. Rendez vous rue de la Chèvre les 12 et 13 juillet 2018.

img042

Exposition / vente / animation du 30 Juin au 8 Juillet 2018 de 14 h à 19 h, entrée libre, à l’espace culturel du Lac de Madine.

image001

Mercredi 20 Juin 2018 – Animation autour du zéro déchet : recyclage de tshirts, initiation à la couture machine zéro déchet, en lien avec ICF HABITAT.

+ Dans le cadre de la semaine du développement durable, j’animerai un atelier de recyclage de tshirt en date du mercredi 30 mai en lien avec l’Institut Européen de l’Ecologie (IEE) au Cloitre des Recollets à Metz.

Vous pouvez venir avec vos t-shirts si le cœur vous en dit.

SDD METZ animation IEE

+ Festival de l’environnement : les 2-3 Juin 2018 à l’Esplanade de Metz, stand de création.

+ Fête du Tri : Zone commerciale du Heckenwald 57740 LONGEVILLE LES ST AVOLD

Animation en recyclage de tshirt et initiation à la couture

Fête du Tri

+ Zone de gratuité, Espace Clovis, 7 rue Clovis à Metz, le dimanche 17 Juin 2018 de 10h à 18h.

En fonction des niveaux de chacun, nous pourrons réaliser au choix : lingettes réutilisables, couvercles en tissu, sacs pochons ou des tote bag.
Venez avec vôtre machine si vous souhaitez profiter pleinement de l’atelier.
C’est ouvert à tous et c’est gratuit


 

 

 

 

 

Lien | Publié le par | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

JEMA 2018, Journées Européennes des Métiers d’Arts

Bonjour,

Dans le cadre des JEMA Journées Européennes des Métiers d’Arts, je participe à la tenue d’un stand le mercredi 4 avril de 9h à 19h.

Evénément organisé par Cap Entreprendre, la coopérative d’activités dans laquelle je fais partie. Venez découvrir des artistes et artisans locaux à travers de nombreuses démonstrations, ateliers et discussion autour de la question : « Comment entreprendre dans les métiers d’Art ? »

Les lycéens du BAC PRO Vêtement Mode du Lycée Blaise Pascal à Forbach présenteront également leurs créations.

tet de lart

A très vite,

Fatima S.

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Créer un sac avec un carré de tissu

Bonjour,

Je partage ce nouvel article avec vous pour vous montrer une technique simplissime de nouage.

Je vous ai expliqué plus en détails la technique qui s’y applique lors d’un précédent article :  le furoshiki.

Les étapes :

  • Prendre un carré de tissu, ou un foulard,
  • Nouer les 4 côtés individuellement,
  • Nouer ensuite 2 côtés ensemble.

 

 

A vous de jouer 🙂

Fatima S.

Publié dans DIY, Les lavables | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

La Saint Patrick : le 17 mars

A cette occasion, et puisque ce jour célèbre aussi mon anniversaire, j’ai décidé de créer une jupe longue aux couleurs emblématique de cette journée. Revenons d’abord sur ses origines.

Saint Patrick joue un rôle important dans la culture irlandaise car il est considéré comme l’évangélisateur de l’île. Il serait né vers 386 et mort vers 460, sous le nom de Maewyn Succat. Il est né dans l’aristocratie municipale britto-romaine. La (Grande) Bretagne est alors romaine et chrétienne : le père de Patrick était diacre et son grand-père, prêtre. À 16 ans, il est enlevé par des pirates irlandais, vendu comme esclave à un druide irlandais qu’il en fait un berger.

st-patrickC’est alors qu’a lieu sa conversion. Selon la légende, il parvient à s’échapper grâce à une vision. Revenu en (Grande) Bretagne, il repart cette fois en Gaule, pour y recevoir sa formation de clerc. Il est ordonné par saint Germain d’Auxerre, puis décide de retourner en Irlande pour évangéliser la population sous le nom de Patrick.
Qu’elle ait eu lieu en même temps ou après, la mission de Patrick a pour objectif la conversion des païens. Cette mission est un succès : à sa mort le 17 mars, l’Irlande est majoritairement chrétienne, et la vitalité de la spiritualité irlandaise fait de l’île un des cœurs de la Chrétienté pendant le Haut Moyen Âge.

Le saint patron de l’Irlande

L’action de Patrick lui vaut d’être rapidement canonisé par la piété populaire et être considéré comme l’évangélisateur et saint patron de l’Irlande. Dès le Xe siècle, la Saint-Patrick est une fête très populaire.
St_Patricks_Day_shamrockPlusieurs légendes entourent la prédication de saint Patrick. Dans une légende, Patrick utilise un trèfle, que l’on trouve aisément en Irlande, pour expliquer ce qu’est la Trinité. C’est pourquoi Patrick est souvent représenté tenant un trèfle dans la main droite. La plante, et plus largement la couleur verte, sont au même titre que saint Patrick, les symboles de l’Irlande. Il est de coutume de porter du vert et/ou un trèfle.

Les historiens vous le diront, la couleur de la Saint Patrick était le bleu et non le vert. Encore visible sur les anciens drapeaux Irlandais, le bleu a été effacé par le vert en 1798 pendant la rébellion irlandaise, quand le trèfle est devenu le symbole du pays.

C’est aux Etats-Unis à Boston qu’est célébré la première manifestation de la Saint Patrick.

Fixée au 17 mars, la Saint-Patrick se déroule ainsi en plein Carême. L’importance de la fête est telle que les interdictions concernant l’alimentation et la boisson sont levées, ce qui explique que la consommation d’alcool (pas toujours avec modération), soit un des éléments constitutifs de la Saint-Patrick. Celle-ci se charge alors d’une dimension non-religieuse, élément expliquant en partie le glissement progressif de la célébration aux réjouissances séculières autour de la mémoire d’une figure majeure de l’histoire irlandaise.

Les autres symboles

Le leprechaun et son chaudron d’or

leprechaunPersonnage tout droit sorti des légendes irlandaises, le leprechaun est une sorte de farfadet. Cette petite créature (mesurant 90 cm ) n’aurait pas très bon caractère et ne se laisserait pas approcher des humains. Les rares personnes qui en ont vu rapportent que ce lutin est trapu, vêtu de vert et porte un tablier de cordonnier (car c’est l’un de ses métiers). On raconte aussi que les leprechauns abusent souvent du dudeens (une liqueur de leur fabrication) et fument la pipe. Dans le folklore irlandais, ce personnage possède un chaudron plein à ras-bord de pièces d’or qu’il garde jalousement au pied d’un arc-en-ciel. C’est dire si ce trésor est difficile à trouver…

J’espère que vous aurez l’occasion de croiser ce personnage…

Pour ce qui est de la création, j’ai réalisé cette jupe longue à plis, qui était à la base une nappe. Je trouve qu’elle représente bien les couleurs de cette fête incluant des motifs symboliques : les arabesques, écritures.

Réalisation : j’ai inclus une série de plis plats devant, elle est maintenu par un élastique, elle peut se porter aux hanches ou à la taille. Elle comporte deux poches invisibles, et est fendue en bas pour permettre de marcher à grands pas en totale liberté.

Jupe St patrick

Je vous souhaite à tous une belle fête de la Saint Patrick.

Fatima

 

Source :

 » Rochette Renaud, Les origines de la Saint-Patrick », 2017, IESR – Institut Européen en Sciences des Religions , mis à jour le: 17/03/2017, URL : http://www.iesr.ephe.sorbonne.fr/ressources-pedagogiques/fiches-pedagogiques/origines-saint-patrick

https://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/3555-origine-et-histoire-de-la-saint-patrick.html

Publié dans Création de vêtements, DIY | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Saikna, Re-cycle la mode

Saikna c’est avant tout une idée de partager des créations autour du recyclage. Recycler pour ralentir nos consommations, trouver des solutions attrayantes à la fast fashion. Mon but : réinventer la mode dans un esprit écolo, créatif, par le détournement de matériaux, de « trésors » de nos armoires.

Je propose des créations textiles, des sacs et accessoires, issus du recyclage ou à partir de tissus éthiques. Je trouve beaucoup de plaisir à détourner certains matériaux, qui n’ont même rien à voir avec le monde du textile, pour leur donner une nouvelle vie. Je réutilise la matière pour lui donner une nouvelle valeur.

Le partage et la transmission des savoir faire sont des valeurs qui me tiennent à cœur. Je propose différents ateliers/ animations pour développer le potentiel créatif de chacun, par la valorisation des rebuts textiles et autres matériaux trouvés : initiation à la couture, DIY (Do It Yourself), bijoux fantaisie, zéro déchet.

Aussi, je mets à disposition, à travers ce blog, des idées en matière de zéro déchet, des tutoriels, pour vous permettre de faire des économies et ainsi adopter des gestes eco responsables.

Les ateliers :

♦ Apprenez les bases de la couture, pour créer vos propres vêtements, accessoires : lire et comprendre un patron, les techniques de base.

♦ Je mets en place des ateliers zéro déchet pour la vie quotidienne : création de sacs à vrac pour vos courses, des couvercles en tissu, des tote bag à personnaliser, lingettes démaquillantes en tissu.

♦ Apprenez à découdre un jean et le transformer en sac, réutiliser les tissus de vêtements existants, faire des ourlets…

 

J’interviens à la fois en milieu scolaire, au sein d’associations… pour des prestations ponctuelles ou régulières, lors d’événements ou au domicile des particuliers : enterrement de vie de jeune fille, au cours d’un diner entre amis…, pour des cours individuels ou collectifs.

J’invite toutes les personnes intéressées par des ateliers de me contacter pour établir un devis personnalisé.

Au plaisir de vous lire,

Fatima

 

 

Publié dans Evénements | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Les fibres végétales

Bonjour, j’ai rédigé cet article pour revenir aux origines des fibres végétales dans le domaine du textile, et de connaitre les plantes dont elles sont issues. Je vous souhaite une bonne lecture.

LE COTON

Cotonnier

Duvet qui entoure les graines des cotonniers (Gossypium, famille des Malvaceae). A maturité, la capsule de la graine éclate et libère un abondant duvet. Après récolte, le coton est égrène puis trié selon la longueur des fibres, qui varie en fonction et espèce et du degré de maturité.

Propriétés : 

  • Fin et doux,
  • Peu isolant,
  • Absorbant,
  • Froissable,
  • Hygiénique.

Qualités et labels : 

  • Coton bio non transgéniques cultivé selon les critères édictés par le label : limitation de l’usage des pesticides, rotation des cultures…,
  • Coton équitable : Max Havelaar garantit une rémunération décente aux petits cultivateurs,
  • Coton peigne : coton de longues fibres  avec fils réguliers, nets et fins,
  • Sea Island, Suvin, Pima, Giza, Supima sont des variétés à longues fibres fins.

Différents aspects : 

  • Coton peigné : fils fins, nets, réguliers, tissu solide,
  • Coton mercerisé : coton plus solide, brillant, aspect soyeux,
  • Coton gratté : gonflant, doux, duveteux : destiné aux articles demi saison,
  • Coton huilé : imprégné d’une cire à base d’huile, le wax qui le rend imperméable (ex : vestes outdoor).

LE LIN 

Le lin est une plante annuelle. La fibre provient de la tige de la plante. Il ne nécessite ni engrais, ni pesticide. Culture saine pour l’environnement.

Après récolte, on égrène la plante, puis on procède au rouissage pour éliminer l’écorce et libérer les fibres. Puis le lin est égrené, débarrassé des débris d’écorce et trié en fonction de la longueur des fibres que l’on nomme le teillage.

Propriétés :

  • Absorbant,
  • Très froissable,
  • Peu gonflant,
  • Très peu isolant,
  • Irrégulier,
  • Hygiénique : ne moisit pas,
  • Lustré : en raison de section facette qui réfléchit la lumière,
  • Solide à la traction.

Différents aspects :

Le lin peut être filé au sec et aussi mouillé. La filature au sec correspond à la filature cardée et se fait à partir de fibres courtes. L’aspect est grossier, rustique, le toucher est riche. La filature au mouillée est une filature peignée et se fait à partir de fibres longues. L’aspect est net et lustré. Le fil peut être très fin, le tissu est solide et de qualité supérieure.

LE JUTE 

Le jute est extrait de l’écorce du jute blanc : Corchorus capsulaire. Cette fibre naturelle d’aspect soyeux est surnommée « fibre d’or » en raison de ses reflets. C’est une culture pluviale peu gourmande en engrais et pesticides.

La fibre de jute est longue, douce et brillante. Sa longueur va de 1 à 4 mètres. Elle est essentiellement composée de cellulose végétale et de lignine, qui sont les principaux composants de la fibre végétale et de la fibre de bois.  Le rouissage biologique englobe plusieurs techniques consistant à lier les tiges en faisceaux avant de les faire tremper afin de séparer plus facilement les fibres de la tige. On gratte ensuite la matière non fibreuse, ce qui permet enfin d’arracher les fibres.

Principaux produits à base de jute : les fils et ficelles, les sacs et autres toiles et les dos de tapis. Elle est tissée pour fabriquer des rideaux, des revêtements de chaises, des tapis et des carpettes.

Propriétés :

  • Forte résistance à la traction,
  • Faible extensibilité et permet d’améliorer la « respirabilité »,
  • Totalement biodégradable et recyclable, la fibre de jute est respectueuse de l’environnement.

LE CHANVRE 

Cannabis sativa. La fibre de chanvre, qui provient de l’extérieure de la tige de la plante, est la fibre végétale naturelle la plus résistante de la nature. C’est pour cela qu’elle a été utilisée depuis des millénaires pour la conception de toutes sortes de tissus (vêtements, voiles de bateau, etc).

Propriétés :

  • Très résistante : La fibre ne s’allonge pas. Elle a un des taux d’élongation le plus faible des fibres végétales. Les tissus en chanvre ne se déforment pas, ne se détendent pas et ne rétrécissent pas. Un vêtement en chanvre garde la même forme toute se vie,
  • Très doux : plus les vêtements en chanvre sont lavés, plus ils s’adoucissent. Le chanvre apporte donc aux vêtements un grand confort et une sensation de douceur.
  • Absorbant : excellent isolant en construction car elle absorbe l’humidité et régule la température.Les fibres  absorbent l’humidité libérée par le corps et le laisse sec.On dit que les vêtements en chanvre respirent. Lorsqu’il fait chaud, le chanvre absorbe la chaleur et la libère lorsque la température baisse. Les tissus régulent la température et jouent le rôle de climatiseur naturel. Il vous rafraîchit lorsqu’il fait chaud, et vous protège du froid l’hiver.
  • Anti-bactérien et anti-fongique : pas besoin de pesticides, insecticides ou fongicides pour pousser, ce qui en fait une plante entièrement naturelle et écologique. Il permet de diminuer les odeurs et de rester frais.
  • Protection naturelle aux UV et anti-statique.

LE KENAF

Hibiscus canabinus : plante herbacée dont la tige peut atteindre 3 m de haut,  ses fleurs sont jaune pâles ou rouges avec un cœur rouge foncé. La floraison a lieu de l’été à l’automne. Sa croissance est rapide, la plante pouvant atteindre plus de trois mètres en quatre mois. La récolte a lieu en novembre-décembre quand la tige a perdu ses feuilles.

Cette plante est utilisée pour faire de la pâte à papier et des biomatériaux comme des cordes ou des matériaux d’emballage. Dans certains pays, on l’utilise aussi pour faire de la vannerie.

Usage de la plante : 

Le kénaf était cultivé en Egypte un millénaire avant notre ère pour la fabrication de cordages et d’étoffes (sacs, voiles).

Le kénaf est utilisé en Inde pour la fabrication de papier à cigarettes. La croissance rapide de la plante pousse les papetiers à l’utiliser en remplacement du bois dans la production de pâte à papier. On utilise alors les fibres libériennes ou la tige entière.
Le kenaf est une fibre papetière moderne au Japon.
La plante est cultivée dans toute l’Asie surtout pour ses fibres et pour son huile qui est utilisée industriellement. Les fibres sont utilisées dans la fabrication d’étoffes grossières comme par exemple les tapis et pour la confection de cordes.

En Asie et plus particulièrement en Chine, Corée et Japon, les papiers sont destinés à une grande variété d’usage : papiers pour la calligraphie et les arts, Papiers pour les cérémonies, Papiers comme moyen d’échange, Papier monnaie Papiers pour la confection des vêtements, de tentures murales et la literie, Papiers pour l’architecture, la décoration intérieure, Papiers pour les objets d’artisanat de diverses natures, destinés à des usages domestiques ou de loisirs. Les noms attribués aux papiers se réfèrent à diverses notions: Le matériau utilisé, Le lieu de production, La méthode de production, L’apparence, Les dimensions, L’utilisation, Le nom d’un artiste ou d’un atelier etc.

Propriétés : 

  • naturellement incombustible et imputrescible,
  • sa teneur nulle en protéines le rend inintéressant pour les insectes, 
  • isolant thermique et acoustique.

LE RAMIE

Boehmeria nivea :  plante textile de la famille des orties utilisée pour la production artisanale. Originaire d’Extrême-Orient et 6 000 ans d’utilisation en font l’une des plus anciennes plantes textiles et papiers utilisées.

Les fibres extraites des tiges de la ramie sont constituées d’une cellulose de très bonne qualité et permettent la fabrication de papier et de tissu très résistants.
Ainsi, un fil de ramie de la grosseur d’un fil à coudre ne peut pas être cassé à la main.

Propriétés :

  • Fibre longue (50 à 250 mm),
  • Très solide,
  • Imputrescible,
  • Brillante.

Autres fibres végétales :

LE PINA 

th-2 Le piña est extrait des feuilles d’une variété native d’ananas : Ananas comosus. Sa fibre, blanche ou crème, de la finesse d’une toile d’araignée et d’une grande résistance, est dépouillée à la main sur une largeur de 80 à 100 cm. Blanchie par le soleil, elle est nouée, puis filée.

Propriétés :

  • fine, blanche, soyeuse, rigide.

L’ABACA

L’abaca, également nommé chanvre de Manille, est une fibre extraite de la gaine des feuilles autour du tronc de l’abaca (Musa textilis), une espèce proche du bananier originaire des Philippines et largement répandue dans les régions tropicales humides.

Usages : 

Au cours du XIXe siècle, la fibre d’abaca était souvent utilisée dans le gréement des navires, et transformée en pâte pour fabriquer de solides enveloppes de papier. Aujourd’hui, on la retrouve  dans des cordes et ficelles, dans des lignes et filets de pêches, et dans les toiles grossières de certains sacs. Si les vêtements, rideaux, écrans et meubles en abaca sont aujourd’hui des marchés de niche florissants, la fibre est essentiellement utilisée pour fabriquer du papier.

Papier
Transformée en pâte pour la fabrication de papiers spéciaux : sachets de thé et de café, boyaux pour saucisses, billets de banque  (les billets de yen japonais contiennent jusqu’à 30 % d’abaca), papiers à cigarette, papiers d’emballage alimentaires et médicaux, papier pour produits jetables, papiers à lettre de qualité supérieure, sacs d’aspirateurs, etc.

Dans l’industrie automobile, principalement utilisé pour le rembourrage des garnitures intérieures et des sièges.

Propriétés :

  • Très résistante,
  • Soyeux,
  • Lustrée.

LE KAPOK 

Fibre végétale issue des fruits de divers arbres tropicaux. Elle est constituée par les poils fins et soyeux recouvrant les graines, issus du kapokier ou Ceiba pentandra.

Le fruit du kapokier se présente sous la forme d’une capsule qui s’ouvre lorsque le fruit arrive à maturité. La capsule laisse alors apparaître un duvet soyeux qui entoure les graines.

Voici les principales étapes de fabrication du kapok :
• ouverture des capsules de kapokier
• égrenage (opération qui consiste à séparer les fibres des graines)
• compression des fibres en balles pour le transport.

A noter : à la différence d’autres fibres textiles comme la laine le kapok ne se carde pas et ne peut pas être filé.

Usage : 

Employée comme matériau de remplissage pour rembourrer les matelas, les oreillers et les coussins.
On l’utilise notamment pour fabriquer les zafu, les coussins de méditation zen japonaise.

Propriétés : 

  • Très léger,
  • Imperméabilité et imputrescible,
  • Très doux,
  • Très inflammable,
  • Duveteux.

LE RAPHIA 

Raphia farinera – Originaire de Madagascar, il se trouve aussi le long de la côte orientale de l’Afrique, dans les milieux marécageux et boisés et le long des rivages des fleuves. Toutes les parties sont exploitables (feuilles, fruits, sève, fibres, bambous).

Utilisations

Dans les lieux d’origine, les feuilles sont utilisées pour la production du raphia, une fibre largement employée surtout en floriculture et en horticulture, en qualité de liens trés résistants, mais également pour des travaux variés de tressage (nattes, paniers, chapeaux, etc.).

LE COCO

Les fibres de coco proviennent de la couche fibreuse qui entoure la noix de coco, issu du cocotier (Cocos nucifera). Elles sont filées et tissées après avoir été assouplies dans l’eau. Le filage grossier et irrégulier donne au coco un aspect rustique.

Procédé :

Les « bourres », après avoir été détachées de la noix, sont groupées dans des filets et mises à tremper jusqu’à 7 à 10 mois dans des fosses ou lagunes. (rouissage) Après avoir été retirées des fosses, les fibres sont battues puis séchées au soleil qui leur donne une belle couleur claire. Elles sont alors bonnes à filer pour donner le « filé de coco ». Le filage se fait encore à la main, sur des rouets rudimentaires. Le premier fil est ensuite câblé en deux brins, mis en écheveau puis en bobines ou en balles prêtes à être utilisées.

Propriétés :

  • Très résistant,
  • il est isolant,
  • imputrescible et antibactérien.

 LE SISAL

Fibre issue d’un cactus subtropicalindigène du Mexique, l’agave sisalana. Le sisal est une plante vivace constituée par une rosette de grandes feuilles à section triangulaire allant jusqu’à 2 m de long. Il s’agit d’une plante tropicale, principalement cultivé en Amérique du sud et en Afrique. La longueur moyenne de ces fibres est de 3 mm.

Utilisation :

Le sisal produit des cordes, des tissus, des revêtements de sol et des accessoires de mode ou de décoration.

S’utilise dans les gants de gommage de la peau.

Propriétés :

  • très résistant et durable,
  • 100% naturel, écologique et renouvelable,
  • très esthétique, avec un aspect souple, lumineux et satiné,
  • doux au pied,
  • bon isolant thermique et phonique, surtout lorsqu’il est doublé d’un dos en latex naturel,
  • bon régulateur hygrométrique,
  • antistatique et antibactérien,
  • vulnérable à l’eau et aux tâches.

Autres fibres végétales :

  • Ortie : poreuse, rustique, naturellement teintée.
  • Tourbe : poreuse, chaude, rude au toucher.

Aussi, je tiens à partager ce site http://tvcast.naver.com/mbn.realmake, qui nous montre  des vidéos expliquant le procédé de fabrication des fibres végétales. Vous verrez, c’est très intéressant. 

 

Auteur : Fatima S.

Source des informations :

Guide des textiles, Esmod Editions, Florence Ferrari

http://gaetanmabille.free.fr/ecoconception/glossaire%20composites%20biodegradables%20_CARMA.pdf

http://khartasia-crcc.mnhn.fr/fr/content_fr/hibiscus-cannabinus-l

 

 

 

Publié dans Formation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Dentifrice maison

Bonjour, ce nouvel article pour vous proposer quelques recettes de dentifrice maison et un bain de bouche.

Recette 1 : pour obtenir les dents blanches et avoir une bonne haleine

Ingrédients : Charbon végétal, huile de coco, 3 gouttes d’huile essentielle de citron.

 

1 volume d’huile de coco fondue et 1 volume de charbon actif, ajoute des 3 gouttes d’huile essentielle, On mélange avec une spatule. Prendre un pot stérilisé puis verser la préparation.

Le charbon végétal actif est purifiant, absorbant (il absorbe les polluants, les toxines et les résidus). Il blanchit les dents, élimine les taches et les impuretés. Lors de l’achat, faites attention car il est très volatil.

L’huile de coco* a un grand nombre d’avantages en dentifrice : elle casse les plaques dentaires et facilite leur élimination, elle réduit la mauvaise haleine, blanchit les dents et prévient les maladies bucco-dentaires.
La sensation en bouche est un peu étrange au départ, mais on s’y habitue rapidement.

*Je vous conseille l’achat d’une huile de coco bio et vegan pour des questions d’éthique. J’ai découvert les mauvais traitements infligés aux singes cueilleurs. http://veggieromandie.ch/ce-qui-peut-se-cacher-derriere-la-noix-de-coco-les-singes-cueilleurs-des-plantations/

Propriétés de l’huile essentielle de citron :

Antiseptique, antiviral, antinfectieux, bactéricide, tonique, dépuratif, amincissant, fluidifiant sanguin, alcalinisante, reminéralisante.

Attention aux huiles essentielles : toujours pratiquer un test d’allergie avant  toute utilisation !

Recette 2  : pour un dentifrice douceur et une haleine fraîche

Ingrédients : BLANC DE MEUDON + POUDRE DE PLANTE + SAVON DE MARSEILLE + SEL NON RAFFINE + HUILE ESSENTIELLE + HYDROLAT/GEL D ALOE VERA/EAU

— Le blanc de Meudon (aussi appelé blanc de Toulouse, blanc de Troyes, blanc de Champagne, marne blanche, blanc de craie) est un blanc à base de craie, tiré des carrières de la ville de Meudon, près de Paris, en France. Il est principalement composé de carbonate de calcium (90 %) et d’argile.

Note : On peut fabriquer soi-même son blanc de Meudon, en réduisant en poudre fine des coquilles d’oeufs séchées, à l’aide d’un moulin à café.

 

— Les poudres de plante

Il est possible de les faire soi-même en réduisant les plantes en fine poudre à l’aide d’un vieux moulin à café (les moulins récents ont moins de puissance que les anciens), ou en achat dans les pharmacies herboristes ou sur Internet.

Gencives sensibles et/ou douloureuses, enflammées : poudre de réglisse, poudre de
guimauve, camomille, racine d’iris,

Reminéralisantes (fortifier les dents) : Poudre d’ortie, poudre de prêle, coquilles d’huitres réduites en poudre fine,

Assainissantes et anti-bactériennes : poudre de gingembre, de thym, de romarin, de sauge, de cannelle, de clou de girofle, de menthe.

— Les huiles essentielles

2-3 gouttes de menthe douce ou verte pour la bonne haleine (éviter la menthe poivrée, trop forte) ou 2-3 gouttes de camomille romaine pour son côté anti-inflammatoire ou Clou de girofle ou laurier noble en cas de gros pépin dentaire, de forte douleur.

Le truc en plus : Une fois par jour, et 5 jours sur 7, vous pouvez ajouter une goutte d’huile essentielle de Tea Tree (arbre à thé) bio sur votre brosse à dents avant de vous les brosser (sur ou sous le dentifrice).
Attention aux huiles essentielles : toujours pratiquer un test d’allergie avant  toute utilisation !

A ajouter pour une version gel :

— Eau de source (se garde moins longtemps, ajouter quelques gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse comme conservateur, qui aura également un effet positif sur votre santé buccale),
— un hydrolat * ou eau florale (de menthe, de thym, de sauge, de tea tree. de myrrhe ou de camomille romaine) pour intensifier le côté réparateur et/ou apaisant et mieux conserver le dentifrice.

* Un hydrolat (ou eau de distillation) est un extrait de plante, aromatique ou non, obtenu par entraînement à la vapeur. Font partie des hydrolats, les eaux florales, obtenues à partir des fleurs.

— Gel d’aloe vera, qui donnera une texture plus gélifiée et plus douce, idéale pour les problèmes de gencives car l’aloe vera a des propriétés cicatrisantes.

Recette :

dentifrice maisonPour un petit pot en verre (de 30 ml environ) :
– 3 cuillères à café de blanc de Meudon,
– 1 cuillère à café de poudre de plante (au choix),
– 1 pincée de sel non raffiné,
– 1 peu de savon de Marseille râpé,
– 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de menthe douce ou verte,
– hydrolat.

Mélanger tous les ingrédients secs puis ajouter l’huile essentielle et l’hydrolat petit à petit tout en remuant, jusqu’à la consistance désirée.

Ce dentifrice se conserve très bien jusqu’à la fin d’utilisation du pot, si vous l’utilisez tous les jours. Vous pouvez toutefois ajouter quelques gouttes de conservateur (de l’extrait de pépins de pamplemousse) pour plus de sûreté, mais cela n’est pas forcément nécessaire.

*** Le bain de bouche à l’huile ***

bain de bouche à l'huile

Une pratique ancestrale inspirée de l’ayurvéda qui non seulement assainit radicalement la sphère buccale, mais qui agit aussi par voie réflexe sur l’ensemble de l’organisme.

Le meilleur moment pour ce bain de bouche est le matin au réveil, car durant la nuit des bactéries, des toxines et des agents pathogènes se sont accumulés dans la bouche. Pour le bain de bouche, les huiles de coco et de sésame donnent les meilleurs résultats.

  • Gargarisez-vous la bouche tout d’abord pendant 30 secondes avec de l’eau chaude.
  • Prenez ensuite une cuillère à soupe d’huile, et gargarisez-vous pendant 15 minutes, ou moins si vous n’arrivez pas tenir. Évitez  d’avaler l’huile, car vous comprenez qu’elle commence à se charger de toxines.
  • Recracher l’huile. L’huile prend alors une apparence blanche et laiteuse. Si le liquide craché est jaune, c’est que le processus de rinçage était trop court.
  • Se rincer la bouche avec de l’eau chaude et se brosser les dents comme d’habitude.
  • Pensez également à bien nettoyer votre lavabo.

Je pratique régulièrement ce bain de bouche car je sens réellement son action bénéfique. Elle est aussi idéale lorsque j’ai des aphtes, ou les gencives irritées.

A vous de jouer.

 

Auteur : Fatima S.

Source :

http://www.terrevivante.org/127-dentifrices-au-naturel.htm

http://raffa.grandmenage.info/post/2006/10/17/Soins_bucco-dentaires_-_dentifrice

https://www.consoglobe.com/astuces-blanchir-dents-naturellement-4350-cg

https://www.alternativesante.fr/detox/bain-de-bouche-a-l-huile-vegetale-le-geste-sante

 

Publié dans DIY | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire