Cours de couture à Metz

Débutants et enfants acceptés ; a partir de 7 ans accompagné d’un parent. (inférieur à 7 ans, me contacter par mail)

5 places sont disponibles par séance, afin d’être à vos cotés et que vous progressiez.

Je vous accompagne dans vos différents projets de couture.

Pour les débutants, je vous montrerai l’enfilage de la machine et vous donnerai des exercices.

Les conditions :
Venir avec sa propre machine, son matériel : fil, ses tissus, épingles, ciseaux, règle, mètre, stylo.

Le coût est de 15 € par personne pour 1h30 de cours hors matériel.

Réservation obligatoire par mail saiknacreations@gmail.com
ou par SMS/tél : 06 03 33 55 61 en précisant le ou les jours souhaités.

Les dates au mois d’août 2019 – de 18h30 à 20h –

Lundi 5/08 – mercredi 7/08 – lundi 12/08 – lundi 19/08 – mercredi 21/08 – lundi 26/08 – mercredi 28/08 –

Lieu : Salle Duval
17 B rue Laurent Charles Maréchal
57000 METZ


Pour trouver la salle ; monter l’allée qui mène à la 3ème maison au fond.
Se garer de préférence dans le quartier.

Si vous décidez de réserver, et que vous avez un imprévu … ce qui arrive … je vous invite à me contacter pour annuler votre place, et ainsi permettre à une autre de s’y inscrire.

Au plaisir de vous voir.

Publicités
Publié dans Ateliers, DIY, Evénements | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Un Noël zéro déchet

A l’approche de Noël, de nouveaux défis sont à relever. En effet, c’est la période de l’année où nos déchets sont les plus importants. Quelles sont les alternatives possibles ? Comment prévoir un Noël avec moins de déchet ?

Pour celles et ceux qui sont à la recherche de plus de simplicité, d’authenticité, préparer des fêtes maison est une option intéressante. Avec quelques idées, notre fibre artistique, on capte la magie des fêtes tout en s’éloignant de la tentation des magasins, de la surconsommation.

Un calendrier de l’avent

L’origine du calendrier de l’avent nous vient de l’Allemagne au XIXe siècle. Plusieurs familles distribuaient aux enfants des images saintes et pieuses qu’ils découvraient chaque matin du mois de décembre, et dans le but de les faire patienter jusqu’au 25 décembre.

Le calendrier de l’avent tel qu’on le connait aujourd’hui nous vient de Gehard Lang, éditeur de livres médicaux à Munich, qui en 1908 est le premier à commercialiser un calendrier composé de petits dessins colorés reliés à un support en carton. Ce n’est que plus tard, en 1920, que l’on voit apparaître le premier calendrier de l’Avent avec des petites portes ou fenêtres à ouvrir.

Il faudra attendre 1958 pour que le chocolat fasse son apparition dans les calendriers de l’avent. C’est à partir des années 1990 que les calendriers de l’avent se généralisent.

Je vous invite donc à réaliser vous même votre propre calendrier. Une activité ludique que vous pouvez réaliser avec vos enfants, qui d’ailleurs s’en donneront à cœur joie. Le mot d’ordre est le recyclage. Tout se recycle : des rouleaux de papiers toilettes, du tissus, des enveloppes, des pots de yaourts… Et si vraiment vous n’avez pas d’idées, allez faire un tour sur Internet. Et vous verrez, que les idées foisonnent.

 

 

 

Le sapin de Noël

Pour le rite païen du solstice d’hiver, un arbre symbole de vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé. Au XIe siècle, l’arbre de noël, garni de pommes rouges, symbolisait l’arbre du paradis. C’est au XIIe siècle que la tradition du sapin est apparue en Europe, plus précisément en Alsace.

La coutume du sapin de Noël est née en Alsace, au début du XVIIe siècle. Pour la première fois, on présentait un sapin entier sur l’actuelle place Kléber de Strasbourg. C’était bien un sapin, arbre qui pousse bien dans les Vosges.

Auparavant, on décorait les maisons seulement avec des branches, de différentes espèces : le houx et le gui, l’aubépine dans les pays celtiques, l’épicéa, le pin et le buis dans les pays scandinaves et germaniques, le laurier en Ligurie… et les branches de sapin autour des Vosges ou des Monts métallifères du sud de l’Allemagne orientale. C’est dans cette région que s’est développé le travail artisanal du bois de sapin. C’est le pays du Noël allemand classique.

noel_sapin_victoriaLa tradition de l’arbre de Noël s’est propagée avec la Réforme : les protestants abhorrent les représentations des personnages bibliques, à commencer par Jésus et Marie. Les santons ne pouvaient donc être appréciés par les protestants, qui lui ont préféré comme symbole de Noël le sapin, même si la célébration est d’origine païenne.

 

Tradition oblige, le sapin fait bel et bien partie de la magie de Noël. Parents et enfants s’émerveillent devant les décorations et sa représentation.

Les alternatives et solutions pour un sapin de Noël plus écologiques

  • A Los Angeles, un paysagiste a découvert une solution plus écologique et économique : le sapin peut être loué pour la durée des fêtes et rendu après,

  • Pour remplacer l’achat du sapin, on peut choisir de décorer une plante intérieure. On peut aussi fabriquer son propre sapin de Noël : il suffit de quelques objets de récupération et d’un peu d’imagination !

 

 

  • Une autre solution, le sapin de Norfolk. C’est un sapin qui vit toute l’année à l’intérieur, mais il nécessite des conditions de luminosité et de température spécifiques. photo-pin-de-norfolk

  • Il existe un label pour les sapins de Noël, le label FSC (Forest Stewardship Council), qui garantit une culture des sapins respectueuse des critères écologiques, sans utilisation d’herbicides, engrais ni pesticides, dans des forêts gérées durablement. Malheureusement, ce label n’existe pas encore en France, mais on le trouve chez nos voisins suisses.

Que faire du sapin ensuite ?

Différentes solutions s’offrent à nous selon l’endroit où l’on habite.

La plupart du temps, on peut emmener le sapin naturel à la déchetterie où il sera composté, transformé en copeaux de bois ou en bois de chauffage. Le sapin artificiel peut quant à lui être déposé avec les ordures ménagères ou à la déchetterie.

Dans certaines communes, des opérations de collecte des sapins de Noël sont organisées afin d’éviter d’en trouver sur la voie publique et dans les ordures ménagères.

Les décorations

Il existe de multiples manières de décorer son logement. Oubliez les objets décoratifs polluants ou énergivores du commerce : tous les outils dont vous avez besoin sont chez vous et dans la nature.

Voici un quelques idées de créations que vous pouvez réaliser facilement, en particulier avec les enfants.

  • décos naturel ou végétal,

 

 

  • des décos en cartons : voici un bon moyen de réutiliser le carton léger, comme les boîtes de céréales. Prenez-en plusieurs morceaux pour y dessiner des sapins. Découpez les sapins puis peignez-les à l’aide d’une peinture écolo,

 

 

  • la pâte à sel : on a tous des souvenirs de notre enfance avec cette matière. A nous de créer ces mêmes souvenirs avec les enfants. Le bon plan pour laisser libre cours à sa créativité facilement sans se ruiner. Les ingrédients :
    • mélangez deux verres de farine et un verre de sel fin,
    • rajoutez un peu d’eau,
    • malaxez bien le tout.

    Utilisez cette pâte pour réaliser de petits objets. Une fois vos créations réalisées, faites cuire la pâte, la première heure à 70-90°C puis augmentez progressivement la température jusqu’à 120-150°C. Laissez refroidir et passez à l’étape peinture.

     

     

  • ainsi que d’autres décos issus du recyclage.

 

 

Les cadeaux

Tout comme la nourriture, j’ai envie de dire : achetez moins mais mieux, si vous le pouvez. En effet, nous déterminons le monde dans lequel nous voulons vivre par nos achats. Prenez conscience de cette réelle force.

Un Noël éthique, écolo et solidaire, c’est un Noël pour lequel on essaye de privilégier des cadeaux éthiques, qui font plaisir à nos proches et qui ont un impact positif sur le monde. Les fans de design et décoration aimant s’entourer de beaux objets ont de la chance, les designers d’aujourd’hui prennent de plus en plus le virage de l’eco-design. Upcycling, matériaux recyclés et eco-conception jusqu’à la moindre finition s’invitent dans nos foyers, en marche vers le zéro-gâchis.

Marché de l’occasion : les jouets d’occasion restent une bonne alternative à la surconsommation. De plus, la plupart sont en excellent état, en attestent ceux que l’on peut acquérir dans les Emmaüs, les recycleries, dans les brocantes ou autre vente entre particuliers.

Les cadeaux faits maison : c’est le geste qui compte. Et si le geste est fait avec générosité et amour, alors il aura davantage de valeur pour celui qui le reçoit.

Des cadeaux dématérialisés : offrir des soins, des cours de cuisine, séance de relaxation, des places de ciné, concert…

Vous avez une multitude de choix possible en matière de cadeaux et ce pour toutes les bourses. Et surtout communiquez avec votre entourage sur la manière dont vous avez décidé d’organiser cette fête, communiquez sur votre nouvel état d’esprit. Montrez l’exemple qu’un autre monde est possible.

*** Emballez responsable en minimisant les déchets ***

De réelles solutions existent pour réduire les emballages. Encore une fois, pensez réutilisation, recyclage  ; guettez les symboles FSC ou PECF, signe que le papier est issu de forêts gérées durablement. Sinon, voici une liste d’alternative au tout jetable :

  • du papier journal,
  • réutiliser des boites à chaussures, des boites en bois, des boites à fromages,
  • Pensez à la technique du Furoshiki, j’ai rédigé un article sur l’art de l’Emballage cadeau en tissu.
  • du papier kraft,
  • du tissu, des anciens vêtements,
  • des bocaux, un pot en verre est également une bonne alternative zéro déchet, pensez seulement à cacher le contenu avec un tissu, du papier journal,
  • emballages cadeaux réutilisables comme les sacs pochons.

 

 

Et surtout prenez le temps de célébrer…

Face à la course effrénée des promotions, des montagnes d’objets que nous cumulons, n’est-il pas temps de reconsidérer, ralentir nos modes de consommation ? Et penser à des achats qui ont du sens, éthiques, solidaires, faits mains.

Comme nous pouvons le constater, nous fourmillons d’idées. Les idées, les astuces sont partout, et dans la majorité des cas, nul besoin de passer par la case achat. Vous ne le soupçonnez pas mais vous disposez de beaucoup de ressources dans vos logements. Sachez observer et croyez en votre potentiel créatif.

Aussi, il est important de prendre le temps de célébrer. Ce fameux temps qui nous est si cher. Prenons le temps de reconsidérer la fête en elle même, sa célébration et ses valeurs basées sur le partage, le don, la générosité.

Je vous souhaite, à tous, un merveilleux Noël !

 

Auteur : Fatima S.

 

Source ;

http://www.lexilogos.com

 

 

Publié dans DIY, Evénements | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Qui suis je ?

MoiCréatrice de mode éthique, éco responsable, animatrice couture, zéro déchet.

Saikna propose une alternative éco responsable à la consommation textile par la création de vêtements, sacs et accessoires :

  • des créations uniques ou de petites séries disponible sur la boutique en ligne Etsy https://www.etsy.com/fr/shop/SAIKNA, ainsi que lors d’événements ponctuels par la tenue de stands, (cf Evénements)

  • des animations ponctuelles ou permanentes d’ateliers d’initiation à la couture, zéro déchet permettant ainsi la réutilisation des matières recyclées, (me contacter pour toute demande de devis, onglet contact)

 

Qui suis je ?

Après des études et des expériences professionnelles dans le domaine commercial, j’ai décidé de prendre ma vie en main, afin d’être en harmonie avec moi-même, mes aspirations.

Passionnée depuis mon enfance par la mode, la récupération, j’ai commencé à habiller mes poupées avec des anciennes chaussettes. A l’adolescence, j’ai dessiné des modèles de vêtements.

Aujourd’hui, la création s’impose comme nécessité, mes préoccupations écologiques sont de plus en plus forte. J’aspire à combiner mode et écologie.

A la suite d’une réflexion sur nos modes de consommation moderne, basé sur le prêt à jeter, une industrie qui uniformise les produits et les modes de vie, j’estime qu’il est temps de reconsidérer nos modes de consommation, nos modes de vie de façon simple et intelligente. Et ainsi reconsidérer la valeur réelle d’une création avec des achats qui ont du sens.

Aussi, je décide de me former afin d’acquérir les bases techniques de la couture et j’obtiens mon CAP Couture Floue en juin 2017.

Mon but : réinventer la mode dans un esprit écolo, créatif, par le détournement de matériaux, de « trésors » de nos armoires, pour réduire mon empreinte écologique.

Le partage et la transmission des savoir faire sont des valeurs qui me tiennent à cœur. Je propose différents ateliers pour développer le potentiel créatif de chacun, par la valorisation des rebuts textiles et autres matériaux trouvés : initiation à la couture, DIY (Do It Yourself), bijoux fantaisie, zéro déchet.

Au plaisir de vous rencontrer et d’échanger avec vous,

Fatima

 

Publié dans Présentation | Laisser un commentaire

Intervention en milieu scolaire

L’industrie textile est la 2ème industrie plus polluante au monde après le pétrole. Les constats sont édifiants : pollution : air, sol, eau. En cause, la  » fast fashion  » : une mode jetable de surproduction et à bas prix. A côté de la pollution du milieu naturel, des femmes et hommes ; ces ouvriers du textile, pour la majorité, travaillent dans des conditions inhumaines. Mais qui connaît le coût réel de cette mode jetable ?

Je propose une conférence animée sur les causes, les conséquences et les solutions à cette industrie. En interrogeant les connaissances des plus jeunes, en les faisant réfléchir sur ces informations.

La conférence est ensuite suivie d’un atelier en recyclage textile pour développer le sens créatif de chacune et chacun.

Cette intervention s’est déroulée au sein d’un établissement scolaire à Metz. Les élèves étaient attentifs, ont joué le jeu en posant plein de questions. Et j’ai même été surprise par certaines réponses.

Si vous êtes intéressé(e)s, utilisez l’onglet contact et de m’envoyer un message.

Source des documents :

Collectif de l’éthique sur l’étiquette : https://ethique-sur-etiquette.org/

Fashion Revolution : https://www.fashionrevolution.org/europe/france/

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire

Les vestes

Création réalisée avec plusieurs pièces de jeans.

Veste de kimono réalisée avec un tissu en coton ajouré, ajout d’une ceinture de sécurité.

Veste réalisée à partir d’un tissu en wax.


Publié dans Création de vêtements | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Bilan 2018

J’ai eu envie de faire le bilan écrit de cette année 2018 car je trouve important de relater mon parcours et ainsi constater mes évolutions. Car oui, la vie est formatrice, nous fait évoluer, grandir, apprécier ce que l’on est, ce que l’on fait, ce que l’on dégage.

Le partage : les ateliers de recyclage textile, zéro déchet. Succès garanti à tous les événements : ils sont ludiques, et accessibles à tous. C’est une grande satisfaction de voir les personnes s’épanouir devant leur propre réalisation. Il y a eu beaucoup d’énergie déployée pour mener à  bien cette mission de réduction de déchets. J’ai pris beaucoup de plaisir et continuerai à en avoir, car je me sens à ma place. Merci aux différents acteurs, collectivités de m’avoir fait confiance, et de la renouveler.

Les événements de la vie m’ont conduit à participer à différents marchés. Avec l’expérience, je prends conscience qu’il m’est nécessaire d’orienter mes choix vers des marchés d’artisanat d’art, de créateurs, plus en accord avec mon métier de créatrice.

Janvier / Février 2018

J’ai co animé une session d’initiation à la couture à l’IRTS (Institut Régionale des Travailleurs Sociaux) au Ban St Martin. Les TISF (Technicien en Intervention Sociale et Familiale) sont amenés à aider les familles dans leur  quotidienne, et la couture en fait partie. Nous avons accompagnés les étudiants dans leur projet personnel et réaliser un projet en commun pour l’association Action Froid à Metz, une nappe en patchwork. Défi réussi.

Septembre 2018

Collaboration avec Albane, une créatrice de bijoux, conteuse et créatrice d’histoire Les Evanescents d’Albane.

Des Evanescents qui souhaitent vous donner envie de (RE)LIRE!
  • des Demoiselles Evanescentes (un collier + son histoire)
  • des Temps à Lire : une boîte décorée remplie de petits objets pour instaurer ou développer un rituel de lecture avec votre enfant. J’ai participé à la confection de petits coussins.
  • des Livres Voyageurs : elle les dépose régulièrement dans les lieux publics.
Pour en savoir plus : http://lesevanescentsdalbane.fr/

Novembre 2018

Une rencontre avec des photographes messins en apprentissage, ont permis la mise en valeur de mon travail ; qui s’est, au final, transformée en une véritable thérapie de confiance en soi, de libération émotionnelle, de mise en lumière. Je vous conseille à tous de tenter ce type d’expérience. Vous changerez de regard sur vous même.

Décembre 2018

Transmission : J’ai accueilli une stagiaire à mon domicile : Eden élève de 3ème venue découvrir les métiers de la mode. Elle m’a accompagnée durant 1 semaine, à la boutique, en atelier et en animation. Je l’ai accompagné dans un projet de création de sac, lui demandant ainsi de travailler sur différentes étapes de création : dessin, patron, coupe, couture. Elle est repartit encore plus déterminée à la concrétisation de son  rêve.

Boutique : J’ai saisi l’opportunité de m’associer avec des artisans d’arts lorrains pour participer à l’ouverture d’une boutique éphémère à Metz. Expérience très formatrice tant sur les plans professionnel, personnel qu’humain. Cela m’a permis de me rendre visible dans ma propre ville, de travailler en équipe, la rencontre de belles personnes, de nouveaux univers, ainsi que d’élargir les siens.

dépliant st jacques

La page se tourne pour 2018 en faisant place à une nouvelle année que je projette encore plus riche.

La vie nous amène à nous découvrir, nos  forces comme nos faiblesses. Les expériences nous font grandir, nous remettent en question, nous questionnent nous invitant à faire des choix, nous apprennent à tirer des leçons. Nous apprenons ou nous grandissons. J’ai appris à aller au delà de mes peurs pour poursuivre mes rêves ;  à voir toujours plus grand, plus loin. Quand on commence à oser, se dépasser, il y a comme une sorte de « sur -soi », une adrénaline qui nous pousse à aimer l’effort, à se surpasser. Nous baissons nos propres barrières invisibles  pour s’élever, se révéler à une autre réalité.

Pour 2019, de nouveaux projets sont en cours de création. Je ne vous dévoile pas tout et vous donnerai plus de détails au fur à et à mesure de mes avancées. Je continue à développer mes collections en prêt à porter, les animations, être dans la transmission de mon savoir faire.

Je vous dis à bientôt pour de l’écriture d’un nouveau chapitre de mon histoire.

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire

Boutique éphémère à Metz

Saikna créations s’installe au sein d’une boutique éphémère à Metz au centre commercial St Jacques à Metz centre, accompagnée de 10 autres artisans et artistes lorrains afin de vous présenter nos créations uniques, en lien avec l’association Pendant ce Temps.

dépliant st jacques

La boutique sera ouverte tous les jours, week end inclus de 10 à 19h jusqu’au 6 janvier 2019.

Adresse : 11 bis place du Forum 57000 METZ

Voici la liste des artisans :

Théo et le Verre
Marie Flambard – Sculpteur Parurier
Kumb’Ailée
Sandra Bernard
Nathalie Barbé
MOON Noeud Pap
Visites Interdites
Déco Nad Génération
Cél’Verre
L’ursidé

Venez découvrir mes créations textiles et accessoires surcyclés.

 

Aussi, nous vous invitons au vernissage du 7 décembre de 17h à 19h.

Nous vous accueillerons avec joie.

 

 

Publié dans Evénements | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Surcycler de la bâche publicitaire

Une banderole publicitaire est un support d’information et imprimée en grand format destiné à l’extérieur. Elle est composée de PVC ou il en existe en Polytex, une bâche écologique.

PVC code défini par la norme ISO 1043, c’est un sigle qui veut dire en chimie Polycholrure de vinyle un polymère thermoplastique.

J’ai récupéré des bâches publicitaires, et plutôt que de les jeter, j’ai préféré leur donner une nouvelle valeur par diverses créations. C’est ce qu’on appelle le surcyclage ou upcycling.

Je vous invite à la lecture de l’article pour définir le terme Upcycling.

Vous retrouvez aussi des articles en vente sur la boutique en ligne Etsy, qui est une plateforme de vente pour les créateurs du monde entier : Etsy boutique.

Le premier partenariat que j’ai eu, était avec la compagnie Desracinemoa http://www.deracinemoa.eu/. Souhaitant donner une nouvelle vie à toutes ces matières, les responsables m’ont contacté afin que je tienne un stand les 12 et 13 Juillet 2018, place de la Chèvre à Metz, pour les revaloriser, en lien avec le festival de rue Hop hop hop qui a lieu tous les ans à Metz.

J’ai passé un très bon moment, profitant aussi des spectacles environnants, et j’ai eu la chance de me faire dédicacer un sac de Calixte de Nigremont, homme fort aimable et sympathique qui plus est.

 

Puis d’autres créations ont vu le jour …

 

Et d’autres encore seront à prévoir.

D’ici la, merci de votre lecture.

Publié dans Accessoires de mode, Refashion | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Retrouvez moi sur un stand avec mes créations la journée du 15/08 de 12h à 21h. au 6 quai de la Seine à Paris 19.

pin

Les Canaux, Maison des économies solidaires et innovantes 6 Quai de la Seine, 75019 Paris

Le 2 juillet 2019
*** En lien avec un collège au Ban St Martin, et invitée par Christelle Guermani ***
Je prépare une conférence animée sur le thème de l’industrie de la  » fast fashion « .
Le but étant de sensibiliser, d’informer les plus jeunes – sur les constats et de trouver des solutions – elle sera suivie d’une animation autour du recyclage de textile, pour le côté mise en pratique et fun.
——————————–
Affiches réalisées par les collégiens.

Présence jeudi 30 mai pour le village d’artistes

 

 

2 et 3 mars 2019 au salon Planète Zen à Liège

Stand, animation en recyclage de tshirts le samedi 2 mars à 11h30.

http://www.planete-zen.org/

Mercredi 19 Décembre 2018, de 18h à 19h, animation d’un atelier

Emballages cadeaux zéro déchet,

Lieu : MOUGEL BIO GOURMAND – 53 rue Haute Seille – 57000 METZ (au fond du magasin à l’espace restauration)

 

emballage ZD

Je vous propose un atelier pour emballer vos cadeaux en limitant nos déchets à usage unique notamment.

Je vais vous apprendre différentes techniques d’emballage zéro déchet.

Coût par personne : 10 euros.

Le nombre de place est limité. Pensez à réserver.

Réservation auprès de Fatima par SMS de préférence au 06 03 33 55 61 ou par mail en indiquant vos noms, prénoms et le nombre de personnes. saiknacreations@gmail.com

Merci de prévenir en cas de désistement.

J’exposerai des articles textiles, sacs.

autour du textile

Dimanche 14 Octobre 2018, découverte des artistes du quartier du sablon dans lequel je vis. J’exposerai quelques créations.

SABLON DES ARTISTES

Atelier zéro déchet : réaliser soi même son éponge Tawashi recyclée.

Samedi 13 Octobre de 9h30 à 11h : 10 € par personne.

Rendez vous : Mougel Bio Gourmand : 53 rue Haute Seille à Metz, dans l’espace restauration situé au fond du magasin.

Matériel à apporter : une règle, un crayon, un marteau.

Je vous mets à disposition les planches, les clous, les ciseaux et la matière première.

Le nombre de place est limité ; réservation auprès de Fatima par sms au 06 03 33 55 61 ou saiknacreations@gmail.com.

Merci d’indiquer vos noms, prénoms et le nombre de personnes.

En cas d’empêchement, merci de le signaler aussi.

eponge tawashi1

marché automne meuse

Animation en recyclage de t-shirts de 11h à 19h le dimanche 23 septembre.

 

Jardins de Ville

Stand avec mes créations nouvelles, et de 14 h à 15 h je proposerai une animation de recycla de tshirts.

Fête de l'ECologie

Je tiendrai un stand avec mes créations, et vous proposerai une animation en recyclage.

Jardins en terrasse

Hop hop hop

J’aurai le plaisir de tenir un stand de création en recyclant les bâches publicitaires de la compagnie Deracinemoa. Rendez vous rue de la Chèvre les 12 et 13 juillet 2018.

img042

Exposition / vente / animation du 30 Juin au 8 Juillet 2018 de 14 h à 19 h, entrée libre, à l’espace culturel du Lac de Madine.

image001

Mercredi 20 Juin 2018 – Animation autour du zéro déchet : recyclage de tshirts, initiation à la couture machine zéro déchet, en lien avec ICF HABITAT.

+ Dans le cadre de la semaine du développement durable, j’animerai un atelier de recyclage de tshirt en date du mercredi 30 mai en lien avec l’Institut Européen de l’Ecologie (IEE) au Cloitre des Recollets à Metz.

Vous pouvez venir avec vos t-shirts si le cœur vous en dit.

SDD METZ animation IEE

+ Festival de l’environnement : les 2-3 Juin 2018 à l’Esplanade de Metz, stand de création.

+ Fête du Tri : Zone commerciale du Heckenwald 57740 LONGEVILLE LES ST AVOLD

Animation en recyclage de tshirt et initiation à la couture

Fête du Tri

+ Zone de gratuité, Espace Clovis, 7 rue Clovis à Metz, le dimanche 17 Juin 2018 de 10h à 18h.

En fonction des niveaux de chacun, nous pourrons réaliser au choix : lingettes réutilisables, couvercles en tissu, sacs pochons ou des tote bag.

Venez avec vôtre machine si vous souhaitez profiter pleinement de l’atelier.

C’est ouvert à tous et c’est gratuit

 

 

 

Lien | Publié le par | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Qu’est ce que le surcyclage / upcycling ?

Boujour, voici ce nouvel article car je trouve important aujourd’hui de définir ce que je propose pour ainsi vous éclairer sur ma démarche personnelle.

Surcyclage ou upcycling : Rien ne se perd, tout se transforme.

Upcycler, anglicisme désignant la « revalorisation par le haut » de déchets destinés initialement au rebut. Transcycler ou surcycler pour les puristes. Le mot est utilisé pour la première fois en Allemagne en 1994 lors d’une interview de Reiner Pilz, ancien ingénieur mécanique reconverti dans l’aménagement intérieur. Il déplore alors que la société recycle ou détruit tout avant même de réfléchir à un moyen de redonner de la valeur aux objets considérés usés ou usagés. Mais les précurseurs de cette pratique ne sont autres que les pays en voie de développement : le phénomène est né tout à fait naturellement dans ces pays où la collecte et le traitement des déchets n’est pas systématisée.

Aujourd’hui, il intéresse les pays développés comme une alternative éthique à la sur-consommation.

recL’upcycling ou surcyclage en français  est l’action de récupérer des matériaux ou des produits en fin de vie et dont on a plus l’usage, afin de les revaloriser. Il s’agit donc de recycler « par le haut » : on donne une nouvelle vie à un produit en en créant un autre de qualité supérieure (au matériau d’origine).

Quels sont les avantages du surcyclage ?

Il y a bien sûr un aspect écologique (on réutilise plutôt que de jeter) mais aussi économique (on ne jette pas, on transforme).

Le surcyclage, contrairement au recyclage « classique » tient également compte du côté esthétique de l’objet/ du produit (certains projets d’upcycling sont de vrais œuvres d’art !). Le surcyclage n’est pas une simple customisation, il s’agit de redonner de la valeur à un objet/produit (autre que celle d’origine), ainsi cette action s’inscrit dans une démarche de développement durable.

C’est de la réutilisation intelligente, une forme de recyclage haut de gamme, à la fois sophistiquée et inspirée qui s’inscrit dans une approche artistique. Il s’agit pour les artistes de la récupération de réinterpréter la matière pour la métamorphoser, de transcender un objet déchu pour lui rendre sa dignité tout en le détournant de son usage initial.

L’objectif étant d’en faire un autre objet de meilleure qualité. Chaque pièce pouvant être quasi unique.

Et enfin, le surcyclage relève d’une production artisanale confidentielle alors que le recyclage se pratique à grande échelle de manière industrielle.

Presque toutes les matières peuvent, à priori, être surcyclées, c’est une question d’imagination et de talent, l’objectif étant d’établir un mode de consommation intelligent pour préserver notre planète. Il devient un art à part entière.

Politique d’utilisation équitable : Toute personne à quelque fin que ce soit peut copier et réutiliser/republier le contenu écrit et les photos de ce site en incluant un lien de référence (obligatoire) vers cette page ou la page d’accueil de notre site.
Publié dans Présentation, Refashion | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La mode des années 90

Après des décennies de consommation excessive, les années 90 marquent un tournant face à des contextes sociopolitiques déstabilisants : la guerre du Golfe (1990-1991) l’effondrement du bloc soviétique, le chute du mur de Berlin en 1989, hausse du chômage, le sida devient une épidémie.

La démocratisation de la télévision par câble et satellite et la libéralisation des ondes apportent une diversification des programmes ; et joue un rôle important dans les styles vestimentaires. Le style grunge fait son apparition par l’intermédiaire du groupe Nirvana. Le hip-hop monte en puissance et devient l’un des styles les plus populaires à la fin de la décennie. 

Pour la première fois les ateliers de couture sortent dans la rue, le style urbain est né. Les cultures minoritaires associées à des courants musicaux revendiquent leur propres styles, les chaines de grands magasins se multiplient face à la montée des petits créateurs et la vague vintage déferle.

Divers mouvements vestimentaires caractérisent les années 90. Il n’est plus question de culte du corps, mais plutôt d’une quête identitaire.

Certains vêtements, comme le sweat, le jean ou le bombers, sont devenus des pièces phares. Les t-shirts font passer des messages, les imprimés sont joyeux : fleurs hawaïennes et tartan sur les chemises, animaliers (vache, léopard et zèbre) sur les pantalons, foulards et autres accessoires.

La multiplicité des séries télévisées a permis à la génération 90 de s’identifier. Le succès fut immédiat et l’on prend aisément pour modèles les acteurs et actrices de ces séries à l’instar de Beverly Hills, Sauvé par le Gong, Hélène et les garçons, 21 Jump Street…

Le grunge : l’anti mode

Le style vestimentaire est en fait une anti mode très éloignée de la notion même de mode. Il est inspiré des tenues de travail des ouvriers de Seattle, dite « capitale de la pêche industrielle et du commerce du bois », avant de se répandre par l’intermédiaire des musiciens jusque dans la rue. Avec le succès de Nirvana et Pearl Jam, le grunge devient une mode.Pearl Jam

Ainsi, beaucoup de personnes ont adopté ce style, qui se développe en même temps qu’une mode minimaliste refusant la sur-consommation des années 80. Le grunge devient un mouvement de contestation anti jeunesse dorée et embourgeoisée, se référant aux beatniks des années 55 et aux punks.

Pour les filles : la robe à fleur, le gros chandail, accompagnés de rangers. Les vêtements proviennent des friperies, des vieux jeans usés, découpés, des leggins, des chemises à carreaux, des cheveux raides, des bottes militaires.

Les magasins de mode s’inspirent des tenues  de Kurt Cobain : de cheveux longs et non coiffés le plus souvent ; chemises larges ou à carreaux bûcherons, pulls décousus, jeans usés et basket usagées ou bottes de travail. Certains stylistes n’hésiteront pas à s’en emparer, à l’image de Marc Jacobs lors de sa première collection (printemps-été 1993) pour Perry Ellis. Il reprend les codes du grunge adaptés au luxe, à base de soie, cachemire, imprimés ou flanelle. Presque simultanément, Anna Sui (collection printemps-été 1993) ou d’une façon plus discrète Donna Karan, Michael Kors, Karl Lagerfeld pour Chanel ou Christian Lacroix.

GothiqueLes gothiques affirment leurs identités. Ils portent principalement du noir aussi bien dans leurs tenues vestimentaires que leur maquillage et couleur de cheveux.

La mode gothique est un ensemble d’éléments liés à l’apparence physique associée au mouvement gothique. L’apparence vestimentaire comme signe d’appartenance à une contre-culture autant que comme moyen de contestation esthétique est essentielle dans le mouvement gothique, qui revendique raffinement et élégance. La perpétuelle évolution du mouvement gothique nourrit régulièrement la mode gothique, dépassant le phénomène éphémère de mode .

L’expression urbaine des rappeurs rivalise avec celle des BCBG. Acteurs et stars du rap portent des vêtements décontractés et surdimensionnés*. Ils aiment les jeans délavés, les baskets blanches, le blouson de base ball aux manches satinées, le bombers et les pulls de criquet. La culture hip hop popularise aussi le style bling bling, les chanteurs arborent leurs bijoux clinquants et revendiquent un certain mode de vie très excessif qui fait fureur auprès d’une jeunesse rêveuse et avide de réussite.

zooties années 40*… L’amour de l’extra-large des rappeurs de l’époque puise ses racines dans un courant apparu dans les années 1940 aux Etats-Unis : les « zooties » aux Etats-Unis. Ce style rappelle celui des « zazous » en France. Durant les années d’occupation, alors que le tissu était rare et que même les cheveux étaient collectés pour en faire des textiles, cette jeunesse rebelle portait cheveux longs et vêtements disproportionnés…

La musique électronique se développe et les mouvements contre culturels privilégient les festivals et soirées rave party. Collants fluo, baskets montantes, hauts moulants, shorts en jeans Levis 501 composent les tenues idéales pour ces adeptes de musiques planantes.

La mode écoresponsable par l’usage de produits naturels, la mode durable, mais aussi l’authenticité avec des créations aux inspirations ethniques, arrivent peu à peu sur le devant de la scène. Les matières naturelles* tels que le lin, le soie, le coton, la laine sont sobres avec comme couleur unique le beige (lin). On redécouvre les bienfaits de la teinture végétale, les vêtements sans colorants artificiels, les pulls tricotés.

* Origine des fibres naturelles , origine des fibres animales

Portraits

« Six d’Anvers » à MMM

Les Six d'Anvers

Martin Margiela est né en 1957 à Louvain, en Belgique. Il fait ses études à l’Académie royale des Beaux Arts d’Anvers en même temps que cinq autres pointures de la couture. Avec Dries Van Noten, Ann Demeulemeester, Raf Simons, Dirk Bikkembergs et Walter Van Beirendonck, ils forment les « Six d’Anvers». Ce collectif  est reconnu pour son audace et son style avant-gardiste.

martin-margiela-belgium-newspaper-dated-march-3-1983Margiela commence à travailler pour la maison Jean Paul Gaultier à 27 ans. Encouragé par Jean-Paul lui même, il crée en 1988 sa propre marque qu’il baptise Maison Martin Margiela (MMM). Il devient alors l’un des créateurs les plus atypiques et influents de sa génération.

Une identité secrète

Martin Margiela alimente le culte du secret : pas de photo, pas d’apparition publique ni de salut à la fin de ses défilés. Il ne donne ses interviews que par fax et ne s’exprime jamais en son propre nom.  La maison n’a d’ailleurs jamais réalisé de campagne de pub ce qui explique un peu pourquoi seuls les mordus de mode le connaissent.  Cette démarche d’anonymat est justement l’essence de son concept de marque. La maison refuse le principe de marque, d’où l’absence de logo.

Martin Margiela expérimente et pousse la création toujours plus loin. Coutures apparentes et doublures visibles, il a hérité de Gaultier l’art de faire passer le dessous au-dessus. Recyclage : il redonne vie aux objets usés du quotidien : robe en peigne, smoking en papier, tunique cerf-volants… Cet artisan crée des pièces uniques, spectaculaires et visionnaires qui lui valent le respect de tous les plus grands créateurs. Déformer la perception du vêtement, c’est une des nombreuses passions du designer. Il joue avec les imprimés trompe-l’œil, les constructions absurdes et des matières inattendues. Ses défilés  se déroulent traditionnellement en public et dans des décors inhabituels comme des stations de métro ou des coins de rue. Les visages des mannequins sont souvent cachés par des pans de tissu ou des cheveux longs afin de focaliser le regard des spectateurs sur les vêtements et leur design.

Vivienne Westwood

Vivienne WestwoodNée à Glossop au Royaume-Uni le 8 avril 1941, Vivienne Westwood est une styliste et créatrice anglaise, fervente activiste. Pour produire ses pièces provocantes et excentriques, elle s’inspire à la fois des vêtements historiques et de la culture populaire.

Vivienne Swire naît dans un petit village d’Angleterre en 1941. Elle rejoint Londres à l’âge de 17 ans pour entrer à la Harrow School of Art, où elle étudie la mode. Elle se marie avec Dereck Westwood en 1962, dont elle garde le nom, puis divorce quelques années plus tard. Avec Malcom McLaren, son deuxième mari, elle ouvre une boutique en 1971, qui change de nom au fil des modes successives. D’abord « Let it Rock » au moment du mouvement hippie et rock, puis « Too Fast to Live, Too Young to Die » en 1972, elle devient « Sex » en 1974. Vivienne y expose ses premières créations vestimentaires, et grâce à l’intermédiaire de son mari, manager des Sex Pistols, elle habille le groupe et fonde le style punk. En 1976, le magasin devient « Seditionaries », on y trouve toutes les créations punks les plus extravagantes.

Le magasin est ensuite renommé « World’s End » et Vivienne présente la collection « Pirate » en 1981, lors d’un défilé à Londres. Son travail est reconnu et elle commence à intégrer le circuit professionnel. Ses créations sont présentées dans les défilés à Paris, New York, Milan.

Ses collections sont le fruit de différentes inspirations, de l’ethnique en passant par le punk : « Sauvage » (1982), « Nostalgie de la boue » (1982-1983) ou « Punkature » (1983). Ses pièces sont aujourd’hui présentées sous quatre collections : Gold Label, Red Label, Man et Anglomania. Vivienne Westwood reçoit en 1990 et en 1991 le prix de la « styliste britannique de l’année ». En 2004, le prestigieux Victoria and Albert Museum de Londres a retracé sa carrière.

Vivienne Westwood activiste

« Ce que je fais aujourd’hui, c’est toujours punk. Il s’agit toujours de crier contre l’injustice et de faire réfléchir les gens même si c’est inconfortable. Je resterai toujours punk dans ce sens »

« Défendre des idées me rend heureuse »

Vivienne Westwood

Buy less, chosse well

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grunge

http://www.madmoizelle.com/martin-margiela-en-5-minutes-142906

http://www.visitflanders.com/fr/themes/mode-belge/la-mode-belge-histoire/les-six-d-anvers/

https://www.lemonde.fr/decodages/article/2015/05/13/la-mode-hip-hop-sous-toutes-les-coutures_4632998_4606750.html

http://www.linternaute.com/biographie/vivienne-westwood/

Publié dans Histoire de la mode | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La mode de 1980 à 1989 : fric, frime, sur-consommation

La mode des années 80 devient matérialiste et mise sur l’apparence. Les tenues sont colorés, on porte des marques et accessoires visibles. Paris s’impose comme le centre de la mode mondiale représenté par Saint Laurent, Givenchy, Mugler, Montana. Mais les Etats-Unis conservent une influence importante avec le sportswear, ou les émissions qui inondent les écrans : MTV  (1981) annonçant les dernières tendances. L’Angleterre popularise des styles via les charts, et va imposer le mouvement new wave et les nouveaux romantiques.

Ce qui caractérise cette période : fric, frime, sur-consommation, mais aussi fun, liberté outrancière, prospérité et insouciance.

Dans la rue, l’engouement pour la mode est manifeste, avec une tendance générale au voyant et au clinquant. Le look des années 80 consiste en un cocktail de couleurs, de motifs : teintes fluos, pastels, rayures, pois, strass ou paillettes illuminent les silhouettes, et l’on assiste à une explosion des accessoires. Les boucles d’oreilles et les bracelets en plastique envahissent les tenues et se portent de préférence en grand format et colorés.

La décennie voit apparaître la mode du “sportswear” popularisée par les Beastie Boys, alors que Jane Fonda sort son “Jane Fonda’s Workout” (1981), première d’une série de 23 vidéos d’exercices sportifs. L’aérobic est le sport tendance. Pour mouler leur corps sportif, les filles des années 1980 ne jurent que par le Lycra*, cette fibre synthétique élastique apparue dans les années 1970 sur les vêtements de sport qui s’est démocratisée à toute la mode. Ce qui fait sa gloire : une résistance à 600% d’allongement avant rupture qui revient en forme après étirement et un séchage hyper rapide. Il se conjugue dès lors à toutes les sauces, se mêlant aux toiles de coton, denim et autres matières qui deviennent “stretch” et “slim”, mais surtout hyper confortables.

*L’élasthanne ou élasthane est une fibre synthétique réputée pour son élasticité. Lycra est une marque commerciale déposée par la société DuPont ; elle est désormais propriété de la société Invista.

C’est aussi l’apparition de MTV qui va révolutionner les sources d’inspiration et imposer une nouvelle esthétique fortement inspirée par les charts et les marques. Chaîne américaine lancée le 1er août 1981, qui présente des vidéos clips, à un public très large. Les stars deviennent des icônes de mode à part entière déclinant ainsi des styles différents : des hauts, des vestes avec des épaulettes XXL, de l’extravagance…

A Paris apparaissent ceux qui sont appelés les « jeunes créateurs », vague de stylistes parfois au look surprenant et dont l’imagination semble sans limite. Certains stylistes à l’image de Gaultier, Montana, Castelbajac, Mugler vont rencontrer un succès important alors qu’un vent de liberté et une « fringale de consommation» souffle sur la capitale.

Portraits

jean_paul_gaultier_Jean Paul Gaultier, né le 24 avril 1952 à Bagneux, fondateur de sa marque et créateur de parfums. Après de nombreuses expériences dans les maisons de Pierre Cardin, Jacques Esterel, Jean Patou puis de nouveau Pierre Cardin durant les années 1970, il lance sa première collection sous son nom. Dans les années 80, figure majeure de cette vague de jeunes créateurs qui révolutionnent la mode, il devient incontournable. Ses défilés spectaculaires, les uns après les autres, renversent les conventions du vêtement. Il  habille les hommes en femmes, bouscule les codes vestimentaires, fait défiler des mannequins qu’il croise dans la rue. Grand professionnel de la coupe et maîtrisant les classiques de la Couture, créatif et pas uniquement provocateur, ses collections mêlent aussi parfois l’humour et les détournements. La marinière, l’un de ses symboles, est présente dès 1983 lors de sa première collection homme, la première jupe pour homme deux ans plus tard.

GERMANY-LIFESTYLE-MUGLERThierry Mugler né à Strasbourg en 1946 est un styliste, créateur de vêtements français et de parfums, ainsi que metteur en scène et photographe. À 26 ans, devenu styliste indépendant, il travaille pour diverses grandes maisons de prêt-à-porter à Paris, Milan, Londres et Barcelone. En 1973, il crée sa première collection « Café de Paris ». Citadine et sophistiquée, à contre-courant des tendances du moment, la collection annonce un retour à l’image d’une femme sexy, coquette, aguichante et sûre d’elle. En 1978, année où Mugler croquisil habille les serveurs du Palace (une combinaison constituée de coton rouge avec des épaulettes et une ceinture en lamé or), il ouvre sa première boutique à Paris. Dans les années 1980 et 1990, Thierry Mugler acquiert une renommée internationale et ses collections rencontrent un succès commercial. À l’invitation de la Chambre Syndicale de la Haute Couture, il réalise dans les années 1990 sa première collection en tant que « membre invité » . Il fait alors partie des créateurs qui hissent la mode au rang d’art visuel : ses créations égalant ses défilés de mode, conçus comme des spectacles à part entière. Thierry Mugler s’éloigne du monde de la mode en 2002, en quittant le prêt-à-porter de sa marque pour s’investir dans les domaines qu’il avait toujours lié à son œuvre de styliste et de couturier : photographie, création de costumes de spectacles, mise en scène. ll reste cependant impliqué jusqu’en 2013 dans la création des parfums, le design des flacons et les visuels des parfums de la marque en tant que directeur artistiques de « Thierry Mugler Parfums ».

Christian LacroixChristian Lacroix, né le 16 mai 1951 à Arles, est un couturier français, costumier, designer et illustrateur. Il débute par un premier bref emploi chez Hermès qu’il trouve grâce à  Par la suite, il devient directeur artistique dans la maison Jean Patou . Alors que la mode est en plein bouleversement dans les 80, avec l’apparition de nombreux jeunes créateurs qui la révolutionnent, Christian Lacroix ouvre la maison de couture qui porte son nom en 1987. Il impose son style, fruit de mélanges d’inspirations diverses et de traditions ancestrales ; les broderies, ornements et parures sont ses meilleurs atouts. Le succès est immédiat.

Au milieu des années 1990, Christian Lacroix se diversifie : linge de maison, arts de la table… Cette diversification sera plus nette encore une décennie plus tard. En parallèle, il dessine des costumes de scène pour l’opéra et le théâtre : il participera notamment à la création des Noces de Figaro, de Phèdre ou des Enfants du Paradis, et sera nommé, en 2006, président du Centre National du Costume de Scène.

Touche-à-tout, Christian Lacroix s’investit dans les domaines les plus divers : il dessine un timbre aux couleurs de la Saint Valentin pour la Poste, les illustrations du Petit Larousse, les costumes des hôtesses Air France, ou encore le nouveau design du TGV. Avec un talent largement confirmé, Christian Lacroix aime surprendre, tant dans l’originalité de ses créations que dans l’étendue des domaines auxquels il offre son art.

David BowieLes années 80 font aussi apparaître un autre style celui du new wave (nouvelle vague) et des nouveaux romantiques. En effet, c’est en Angleterre que ces tendances se popularisent. La nouvelle vague est le prolongement du mouvement punk apparu au cours des années 70 aux États-Unis et en Europe, sous l’influence de certains groupes de hard rock, notamment dans le style vestimentaire et le goût de certains pour le maquillage, à l’instar de David Bowie.

Musicalement, la New Wave se distingue surtout par l’utilisation simple des synthétiseurs et des boites à rythmes. Parmi les pionniers du genre, on citera David Bowie, le groupe Krafwerk ou encore le compositeur et producteur anglais Brian Eno.

La New Wave connaîtra un immense succès à travers le monde avec des groupes comme Depeche Mode, The Cure, Joy Division, New Order… Le mouvement s’essoufflera au milieu des années 80, même si la plupart des groupes estampillés « New Wave » continueront de mener de très belles carrières.

Source : http://evene.lefigaro.fr/celebre/biographie/christian-lacroix-6042.php

https://www.tendances-de-mode.com/2010/05/03/1737-les-annees-70-80-aux-arts-decoratifs

http://fibretigre.blogspot.com/2012/07/les-stereotypes-vestimentaires-30-ans.html

Politique d’utilisation équitable : Toute personne à quelque fin que ce soit peut copier et réutiliser/republier le contenu écrit et les photos de ce site en incluant un lien de référence obligatoire vers cette page ou la page d’accueil de notre site.
Publié dans Histoire de la mode | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire