Contact, créations

Saikna, Re-cycle la mode

Re-cycle la mode

SAIKNA est une jeune marque messine, de créations de mode (vêtements, sacs, accessoires) à partir de matières recyclées. Par souci écologique, SAIKNA redonne une nouvelle vie aux tissus, vêtements, bâche… et autres matériaux dénichés ; c’est ce que l’on nomme le upcycling ou surcyclage.

SAIKNA considère vos déchets comme des ressources, des trésors qui ne demandent qu’à renaître, être détourné et transformé. Ainsi elle participe à la réduction de déchets, à son échelle.

SAIKNA propose également des ateliers de recyclage auprès d’établissements divers ainsi que des cours de couture individuel ou collectif.

DIY, Evénements

Un Noël zéro déchet

A l’approche de Noël, de nouveaux défis sont à relever. En effet, c’est la période de l’année où nos déchets sont les plus importants. Quelles sont les alternatives possibles ? Comment prévoir un Noël avec moins de déchet ?

Pour celles et ceux qui sont à la recherche de plus de simplicité, d’authenticité, préparer des fêtes maison est une option intéressante. Avec quelques idées, notre fibre artistique, on capte la magie des fêtes tout en s’éloignant de la tentation des magasins, de la surconsommation.

Un calendrier de l’avent

L’origine du calendrier de l’avent nous vient de l’Allemagne au XIXe siècle. Plusieurs familles distribuaient aux enfants des images saintes et pieuses qu’ils découvraient chaque matin du mois de décembre, et dans le but de les faire patienter jusqu’au 25 décembre.

Le calendrier de l’avent tel qu’on le connait aujourd’hui nous vient de Gehard Lang, éditeur de livres médicaux à Munich, qui en 1908 est le premier à commercialiser un calendrier composé de petits dessins colorés reliés à un support en carton. Ce n’est que plus tard, en 1920, que l’on voit apparaître le premier calendrier de l’Avent avec des petites portes ou fenêtres à ouvrir.

Il faudra attendre 1958 pour que le chocolat fasse son apparition dans les calendriers de l’avent. C’est à partir des années 1990 que les calendriers de l’avent se généralisent.

Je vous invite donc à réaliser vous même votre propre calendrier. Une activité ludique que vous pouvez réaliser avec vos enfants, qui d’ailleurs s’en donneront à cœur joie. Le mot d’ordre est le recyclage. Tout se recycle : des rouleaux de papiers toilettes, du tissus, des enveloppes, des pots de yaourts… Et si vraiment vous n’avez pas d’idées, allez faire un tour sur Internet. Et vous verrez, que les idées foisonnent.

 

 

 

Le sapin de Noël

Pour le rite païen du solstice d’hiver, un arbre symbole de vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé. Au XIe siècle, l’arbre de noël, garni de pommes rouges, symbolisait l’arbre du paradis. C’est au XIIe siècle que la tradition du sapin est apparue en Europe, plus précisément en Alsace.

La coutume du sapin de Noël est née en Alsace, au début du XVIIe siècle. Pour la première fois, on présentait un sapin entier sur l’actuelle place Kléber de Strasbourg. C’était bien un sapin, arbre qui pousse bien dans les Vosges.

Auparavant, on décorait les maisons seulement avec des branches, de différentes espèces : le houx et le gui, l’aubépine dans les pays celtiques, l’épicéa, le pin et le buis dans les pays scandinaves et germaniques, le laurier en Ligurie… et les branches de sapin autour des Vosges ou des Monts métallifères du sud de l’Allemagne orientale. C’est dans cette région que s’est développé le travail artisanal du bois de sapin. C’est le pays du Noël allemand classique.

noel_sapin_victoriaLa tradition de l’arbre de Noël s’est propagée avec la Réforme : les protestants abhorrent les représentations des personnages bibliques, à commencer par Jésus et Marie. Les santons ne pouvaient donc être appréciés par les protestants, qui lui ont préféré comme symbole de Noël le sapin, même si la célébration est d’origine païenne.

 

Tradition oblige, le sapin fait bel et bien partie de la magie de Noël. Parents et enfants s’émerveillent devant les décorations et sa représentation.

Les alternatives et solutions pour un sapin de Noël plus écologiques

  • A Los Angeles, un paysagiste a découvert une solution plus écologique et économique : le sapin peut être loué pour la durée des fêtes et rendu après,

  • Pour remplacer l’achat du sapin, on peut choisir de décorer une plante intérieure. On peut aussi fabriquer son propre sapin de Noël : il suffit de quelques objets de récupération et d’un peu d’imagination !

 

 

  • Une autre solution, le sapin de Norfolk. C’est un sapin qui vit toute l’année à l’intérieur, mais il nécessite des conditions de luminosité et de température spécifiques. photo-pin-de-norfolk

  • Il existe un label pour les sapins de Noël, le label FSC (Forest Stewardship Council), qui garantit une culture des sapins respectueuse des critères écologiques, sans utilisation d’herbicides, engrais ni pesticides, dans des forêts gérées durablement. Malheureusement, ce label n’existe pas encore en France, mais on le trouve chez nos voisins suisses.

Que faire du sapin ensuite ?

Différentes solutions s’offrent à nous selon l’endroit où l’on habite.

La plupart du temps, on peut emmener le sapin naturel à la déchetterie où il sera composté, transformé en copeaux de bois ou en bois de chauffage. Le sapin artificiel peut quant à lui être déposé avec les ordures ménagères ou à la déchetterie.

Dans certaines communes, des opérations de collecte des sapins de Noël sont organisées afin d’éviter d’en trouver sur la voie publique et dans les ordures ménagères.

Les décorations

Il existe de multiples manières de décorer son logement. Oubliez les objets décoratifs polluants ou énergivores du commerce : tous les outils dont vous avez besoin sont chez vous et dans la nature.

Voici un quelques idées de créations que vous pouvez réaliser facilement, en particulier avec les enfants.

  • décos naturel ou végétal,

 

 

  • des décos en cartons : voici un bon moyen de réutiliser le carton léger, comme les boîtes de céréales. Prenez-en plusieurs morceaux pour y dessiner des sapins. Découpez les sapins puis peignez-les à l’aide d’une peinture écolo,

 

 

  • la pâte à sel : on a tous des souvenirs de notre enfance avec cette matière. A nous de créer ces mêmes souvenirs avec les enfants. Le bon plan pour laisser libre cours à sa créativité facilement sans se ruiner. Les ingrédients :
    • mélangez deux verres de farine et un verre de sel fin,
    • rajoutez un peu d’eau,
    • malaxez bien le tout.

    Utilisez cette pâte pour réaliser de petits objets. Une fois vos créations réalisées, faites cuire la pâte, la première heure à 70-90°C puis augmentez progressivement la température jusqu’à 120-150°C. Laissez refroidir et passez à l’étape peinture.

     

     

  • ainsi que d’autres décos issus du recyclage.

 

 

Les cadeaux

Tout comme la nourriture, j’ai envie de dire : achetez moins mais mieux, si vous le pouvez. En effet, nous déterminons le monde dans lequel nous voulons vivre par nos achats. Prenez conscience de cette réelle force.

Un Noël éthique, écolo et solidaire, c’est un Noël pour lequel on essaye de privilégier des cadeaux éthiques, qui font plaisir à nos proches et qui ont un impact positif sur le monde. Les fans de design et décoration aimant s’entourer de beaux objets ont de la chance, les designers d’aujourd’hui prennent de plus en plus le virage de l’eco-design. Upcycling, matériaux recyclés et eco-conception jusqu’à la moindre finition s’invitent dans nos foyers, en marche vers le zéro-gâchis.

Marché de l’occasion : les jouets d’occasion restent une bonne alternative à la surconsommation. De plus, la plupart sont en excellent état, en attestent ceux que l’on peut acquérir dans les Emmaüs, les recycleries, dans les brocantes ou autre vente entre particuliers.

Les cadeaux faits maison : c’est le geste qui compte. Et si le geste est fait avec générosité et amour, alors il aura davantage de valeur pour celui qui le reçoit.

Des cadeaux dématérialisés : offrir des soins, des cours de cuisine, séance de relaxation, des places de ciné, concert…

Vous avez une multitude de choix possible en matière de cadeaux et ce pour toutes les bourses. Et surtout communiquez avec votre entourage sur la manière dont vous avez décidé d’organiser cette fête, communiquez sur votre nouvel état d’esprit. Montrez l’exemple qu’un autre monde est possible.

*** Emballez responsable en minimisant les déchets ***

De réelles solutions existent pour réduire les emballages. Encore une fois, pensez réutilisation, recyclage  ; guettez les symboles FSC ou PECF, signe que le papier est issu de forêts gérées durablement. Sinon, voici une liste d’alternative au tout jetable :

  • du papier journal,
  • réutiliser des boites à chaussures, des boites en bois, des boites à fromages,
  • Pensez à la technique du Furoshiki, j’ai rédigé un article sur l’art de l’Emballage cadeau en tissu.
  • du papier kraft,
  • du tissu, des anciens vêtements,
  • des bocaux, un pot en verre est également une bonne alternative zéro déchet, pensez seulement à cacher le contenu avec un tissu, du papier journal,
  • emballages cadeaux réutilisables comme les sacs pochons.

 

 

Et surtout prenez le temps de célébrer…

Face à la course effrénée des promotions, des montagnes d’objets que nous cumulons, n’est-il pas temps de reconsidérer, ralentir nos modes de consommation ? Et penser à des achats qui ont du sens, éthiques, solidaires, faits mains.

Comme nous pouvons le constater, nous fourmillons d’idées. Les idées, les astuces sont partout, et dans la majorité des cas, nul besoin de passer par la case achat. Vous ne le soupçonnez pas mais vous disposez de beaucoup de ressources dans vos logements. Sachez observer et croyez en votre potentiel créatif.

Aussi, il est important de prendre le temps de célébrer. Ce fameux temps qui nous est si cher. Prenons le temps de reconsidérer la fête en elle même, sa célébration et ses valeurs basées sur le partage, le don, la générosité.

Je vous souhaite, à tous, un merveilleux Noël !

 

Auteur : Fatima S.

 

Source ;

http://www.lexilogos.com

 

 

Ateliers, DIY

Les pas à pas : recyclage de jeans

Voici 3 tutoriels pour débuter dans le recyclage de jeans. Commençons par une petit panier.

Le matériel : une paire de ciseaux, du fil à coudre, des épingles, une machine à coudre ou une aiguille main si vous ne souhaitez pas utilisez de machine.

On travaille avec le bas du pantalon. On commence par découper le bas à environ 20 cm (vous décidez vous même de la longueur qui vous convient).

On retourne la partie découpée sur l’envers, pour ensuite faire une piqûre à 1 cm (au niveau des épingles) du bord pour constituer le bas du panier.

Puis, on crée le fond du panier, en prenant en compte les bords, et coudre un fond à 4 cm de chaque coté. On écrase ensuite à couture au fer à repasser.

On retourne et c’est terminé. À vous d’y insérer ce que vous voulez. Moi ce sera mon panier pour des lingettes démaquillantes.

Un nouveau tuto pour transformer un pantalon en jeans en jupe courte ou longue.

Les pantalons subissent aussi de l’obsolescence programmée. Ils craquent au niveau de l’entrejambe et à moins d’aimer laisser une aération à cet endroit ; la plupart des personnes les jettent.

Sur le jeans à transformer, on remarque tout à fait son usure (haut, entrejambe, genou), et le bas reste en meilleur état. Pour autant, il peut encore servir. Nous allons prolonger son cycle de vie. L’idée est de découper le bas pour le coudre à l’entrejambe et ainsi constituer le nouveau vêtement.

On commence par la découpe du bas du pantalon. Il est important de mesurer la hauteur de votre jupe. J’ai choisi 53 cm. Coupez une 1ère jambe ; puis vous pouvez plier le pantalon en 2 pour faire la découpe de la 2ème jambe.

On continue la découpe de l’entrejambe. Ici, j’ai choisi de conserver la partie couture de ce dernier pour ensuite coudre dessus.

Puis, on pose tout à plat sur son plan de travail. Ce n’est pas pour rien que l’on nomme cette partie la coupe à plat. On repasse le bas, puis on le glisse sous la partie haute endroit contre endroit, et on épingle. Pour la partie devant, j’ai choisi de couper à ras de la double couture, et coudre directement sur cette dernière. Le dos c’est au choix soit vous décidez de faire un ourlet ou pas. Avec l’ourlet, assembler proche du bord, sans l’ourlet la couture peut se faire à 1 cm du bord.

Le travail du devant est terminé. Occupons nous de l’envers. Découpez le surplus de couture et faites un ourlet tout autour à coudre au plus proche du bord. Pensez toujours à repasser bien les coutures afin de les écraser, et pour un joli rendu.

La jupe est terminée. En effet, j’ai décidé de ne pas faire d’ourlet au bas de la jupe pour laisser les fils visibles. Vous pouvez faire un ourlet, ajouter un biais ou tout autre déco pour cette finition. Je vous la montre porté, ainsi que la version longue, avec Stefania pour mannequin.

3ème tuto : des cœurs réalisés avec les chutes de la jupe en jeans

Prenez un gabarit vous permettant de tracer le cœur. Je réutilise une déco en bois que j’avais acheté il y a quelques années. Tracez, coupez 2 fois.

Découpez une bande de cordon, à placer puis coudre au milieu du cœur avec quelques points à la main. Placez les 2 faces endroit contre endroit et piquez tout autour à 0.5 cm du bord.

Crantez les arrondis, retournez, repassez, ajoutez un rembourrage : des chutes de tissus, de la mousse et/ou de la lavande. Finissez avec un point invisible. Le cœur est terminé. Les chutes qu’il me reste, finissent dans des coussins. Et ainsi plus de déchets textiles.

DIY

Masque de protection en tissu recyclé

En ces jours de confinement, j’ai décidé de vous montrer comment réaliser votre propre masque en tissu 100 % recyclé. Oui oui c’est possible.

J’ai repris le patron et les explications donnés par le CHU de Grenoble qui est très complet. J’ai aussi eu la confirmation de Charlotte des HPMetz, « ce type de masques pourrait très bien être adapté à un usage particulier et nous ne pouvons que vous encourager à en fabriquer ».

Le matériel pour la confection

  • Tissu en coton pour les extérieurs
  • Polaire pour l’intérieur

Voici les alternatives possibles :

—-> Tissu extérieur : les draps, taies d’oreillers, vos anciens vêtements (robes, chemises)… vous pouvez oser des tissus fantaisistes pour l’extérieur ; alors que celui qui se trouve contre la peau : préférez un voile de coton ou un coton doux. Faites le test sur votre visage.

—-> Polaire : des couvertures en polaire, des écharpes en polaire, de la ouatine que vous trouverez dans les manteaux, de la feutrine ; du non tissé.

—-> Élastique : recycler des t-shirts : découper le bas que l’on n’utilisera pas, découper des bandes dans un t-shirt, tirer dessus et il se forme par lui même. Ou bien récupérer les élastiques de votre soutien gorge…

On ne crée pas de nouvelles matières, on les recycle. Vous voici avec votre masque 100 % recyclé.

A vos machines, prêt-es, cousez 🙂

Politique d’utilisation équitable : Toute personne à quelque fin que ce soit peut copier et réutiliser/republier le contenu écrit et les photos de ce site en incluant un lien de référence obligatoire vers cette page ou la page d’accueil de notre site.

Source

www.saiknacreations.com

Evénements

… Vers une autre mode …

RECUPERER – RECREER – REVALORISER – SURCYCLER

L’ECONOMIE CIRCULAIRE : Un nouveau cycle de vie sans déchet.

Prêt à porter

Saikna réutilise des matières oubliées de nos armoires afin de leur donner une nouvelle valeur : les draps, les tissus d’ameublement les vêtements, des chutes de tissus deviennent mes nouvelles sources d’inspirations.

Une matière que j’aime transformer c’est le jean car j’aime son histoire, et je trouve qu’il est agréable de combiner les différentes nuances de bleu pour créer des pièces uniques.

Je détourne l’usage des éléments qui composent le vêtement original : une ceinture peut se retrouver en parmenture, des bas de pantalon se retrouvent sur les manches… >>> L’invisible devient alors visible.

Les sacs et accessoires

Les baches publicitaires. Ce support a un usage éphémère et sa durée de vie est illimitée. 

Après usage, dans la plupart des cas, la bâche finit à l’incinération. Cette destruction est alors productrice de dioxine nuisible à notre environnement.

Saikna a un partenariat avec la ville de Metz, ainsi que d’autres acteurs locaux, afin de revaloriser leurs banderoles publicitaires.

>>> L’aventure a commencé en 2017, lorsque les organisateurs du festival Hop hop hop de Metz – la compagnie Desracinemoa m’a confié toutes leurs bâches des années précédentes.

>>> Sont nés ensuite une série de tote bag, trousses, petites pochettes, cendriers de poche : éco concues, éco responsables ; en petites séries.

Saikna revalorise aussi d’autres matières : voile de bateaux, matelas gonflable, chutes de toile de yourte… Saikna aime tester les différentes types de matières qui vont lui être proposées.

RIEN NE SE PERDS, TOUT SE TRANSFORME.

créations

Les co créations

Saikna et Visites Interdites

☆ Association de 2 univers mêlant la photographie Urbex et la mode ☆

Visites Interdites est un photographe d’exploration urbaine.
Avec ses clichés, il Re-donne une âme à des lieux abandonnés en immortalisant des instants de vie figés ; et ainsi faire perdurer leurs mémoires.

http://www.visites-interdites.com/

🌱 Mon choix s’est porté sur la photo d’une nature recouvrant une bâtisse ; qui n’est que l’expression de mon lien avec elle. 🌱

🌿 Veste unisexe 🌿
Création en pièce unique.
Se porte avec ou sans la ceinture.
Elle comporte 2 poches sur le devant. Manches 3/4. Taille 36/38
Tissu polyester, infroissable, très agréable à porter.
Modèle de veste qui ne génère pas de chutes et donc zéro déchet.
* Mode consciente et responsable *

Impression : Visites Interdites
Collier : Les Evanescents d’Albane
Crédit photo : Philippe et Gégé de Photo-Forum

Les Ceintures de Lunes

Saikna et Inès Corinto *, Facilitatrice en cohésion sociale et bien être.

Les ceintures de lunes trouvent leurs origines en Amérique Latine.

Les utiliser permet de vous accompagner durant votre cycle féminin.

Chaque ceinture comporte une poche avec un coussinet comprenant des graines de lin. Il vous suffira de le réchauffer afin de vous soulager pendant la période de vos lunes.

Chaque pièce est unique.

Nous avons posés des intentions bienfaitrices sur chacune.

Elles célèbrent votre féminin pendant vos lunes et en dehors. Chauffantes pour apporter de la douce chaleur pour prendre de vous.

Au travers de cette création le masculin et le féminin s’unissent pour vous apporter réconfort et joie. …

 » Héritage des femmes d’un autre continent tu es là pour m’accompagner à tous les moments de ma vie. Enveloppée contre toi je me dépose en tant que femme. Tu me rappelles que je suis une petite fille de la divine Grand Mère Lune et que le simple fait d’exister en tant que femme doit se célébrer chaque jour. Tu m’enlaces de tes fibres tissées par des sœurs qui y ont mis l’Amour célébrant la déesse en chacune de nous. Auprès de toi, je suis tout : l’amoureuse, la tendre, la mystique, la passionnée … Lorsque coulera en moi le sang des Lunes Rouges tu resteras belle et réconfortante pour m’accompagner dans mes journées sous l’astre du masculin soleil. Tu es le résultat de l’union du masculin et du féminin réunit pour la célébration et le réconfort. Toi ma belle Ceinture de Lune . »

Texte Inès Corinto

Pour plus d’informations : https://www.facebook.com/inescorintoic

Les Évanescents d’Albane *

Des Evanescents qui souhaitent vous donner envie de (RE)LIRE!

  • des Demoiselles Evanescentes (un collier + son histoire)
  • des Temps à Lire (une boîte décorée remplie de petits objets pour instaurer ou développer un rituel de lecture avec votre enfant.)
  • des Livres Voyageurs (que je dispose régulièrement dans les lieux publics où je vais. Prenez-les, lisez-les, offrez-les.)

Pour en savoir plus : http://lesevanescentsdalbane.fr/

Temps à lire

Co création autour de ses Temps à Lire

🌞 Les Temps à Lire sont des coffrets – réalisés avec d’anciennes boites de cassettes vidéos ♻ – qui accompagnent la lecture du soir. Ils comprennent : un marque page, une fiole de magie, une clé des rêves, un coussin et un serpent relaxant.

Pour cela, j’ai réalisé la couture des coussinets et des serpents relaxants.

créations

Asphyxie

Création réalisée uniquement avec des déchets.

La jupe a été réalisé avec une base de chute de rideaux ; les bandes roses proviennent d’un balisage d’une course messine, ainsi que de déchets plastique d’eau. Le top a été réalisé avec un sac plastique d’un hypermarché, un emballage de café ainsi que des bandes roses.

Ceci afin de faire prendre conscience de nos comportements face aux emballages, au plastique que nous générons.

Le plastique crée par l’homme, est devenu un incontournable des foyers. Il a inondé nos vies.

Constat désolant face à un océan d’inconscience collective.

Le nombre des déchets ne cesse de croître ; et l’on est aujourd’hui incapable de les traiter tous, de les recycler.
Aussi, la nature nous met face à nos agissements en les régurgitant, les laissant choir sur les territoires ; après des années de tentatives d’enfouissements.
Les conséquences sont dramatiques sur les plans environnementaux. Les terres, les mers en sont envahi, des microparticules se désagrègent. Leurs habitants les ingurgitent, s’intoxiquent, suffoquent, s’asphyxient et meurent dans la souffrance.
Est ce vraiment cela que nous voulons ?

Chacun a une responsabilité individuelle à mener. Il est grand temps d’agir pour endiguer ce phénomène, et ainsi respecter la vie, et l’équilibre de tous les êtres vivants de notre écosystème.

Evénements

Intervention en milieu scolaire

L’industrie textile est la 2ème industrie plus polluante au monde après le pétrole. Les constats sont édifiants : pollution : air, sol, eau. En cause, la  » fast fashion  » : une mode jetable de surproduction et à bas prix. A côté de la pollution du milieu naturel, des femmes et hommes ; ces ouvriers du textile, pour la majorité, travaillent dans des conditions inhumaines. Mais qui connaît le coût réel de cette mode jetable ?

Je propose une conférence animée sur les causes, les conséquences et les solutions à cette industrie. En interrogeant les connaissances des plus jeunes, en les faisant réfléchir sur ces informations.

La conférence est ensuite suivie d’un atelier en recyclage textile pour développer le sens créatif de chacune et chacun.

Cette intervention s’est déroulée au sein d’un établissement scolaire à Metz. Les élèves étaient attentifs, ont joué le jeu en posant plein de questions. Et j’ai même été surprise par certaines réponses.

Si vous êtes intéressé(e)s, utilisez l’onglet contact et de m’envoyer un message.

Source des documents :

Collectif de l’éthique sur l’étiquette : https://ethique-sur-etiquette.org/

Fashion Revolution : https://www.fashionrevolution.org/europe/france/

Ateliers, DIY, Evénements

Cours de couture à Metz

Débutants et enfants acceptés ; a partir de 7 ans accompagné d’un parent. (inférieur à 7 ans, me contacter par mail)

5 places sont disponibles par séance, afin d’être à vos cotés et que vous progressiez.

Je vous accompagne dans vos différents projets de couture.

Pour les débutants, je vous montrerai l’enfilage de la machine et vous donnerai des exercices.

Les conditions :
Venir avec sa propre machine, son matériel : fil, ses tissus, épingles, ciseaux, règle, mètre, stylo.

Le coût est de 15 € par personne pour 1h30 de cours hors matériel.

Réservation obligatoire par mail saiknacreations@gmail.com
ou par SMS/tél : 06 03 33 55 61 en précisant le ou les jours souhaités.

Les dates au mois d’août 2019 – de 18h30 à 20h –

Lundi 5/08 – mercredi 7/08 – lundi 12/08 – lundi 19/08 – mercredi 21/08 – lundi 26/08 – mercredi 28/08 –

Lieu : Salle Duval
17 B rue Laurent Charles Maréchal
57000 METZ


Pour trouver la salle ; monter l’allée qui mène à la 3ème maison au fond.
Se garer de préférence dans le quartier.

Si vous décidez de réserver, et que vous avez un imprévu … ce qui arrive … je vous invite à me contacter pour annuler votre place, et ainsi permettre à une autre de s’y inscrire.

Au plaisir de vous voir.

Evénements

Recycler de la bâche publicitaire

Une banderole publicitaire est un support d’information et imprimée en grand format destiné à l’extérieur. Elle est composée de PVC ou il en existe en Polytex, une bâche écologique.

PVC code défini par la norme ISO 1043, c’est un sigle qui veut dire en chimie Polycholrure de vinyle un polymère thermoplastique.

J’ai récupéré des bâches publicitaires, et plutôt que de les jeter, j’ai préféré leur donner une nouvelle valeur par diverses créations. C’est ce qu’on appelle le surcyclage ou upcycling.

Je vous invite à la lecture de l’article pour définir le terme Upcycling.

Le premier partenariat que j’ai eu, était avec la compagnie Desracinemoa http://www.deracinemoa.eu/. Souhaitant donner une nouvelle vie à toutes ces matières, les responsables m’ont contacté afin que je tienne un stand à Metz, pour les revaloriser, en lien avec le festival de rue Hop hop hop.

Puis d’autres créations ont vu le jour, ainsi que d’autres partenariats.