Les mémoires magnétiques

Je suis dans une démarche de préoccupation environnementale où je teste des matières recyclées. Je m’interroge sur la place que nous accordons aux différents objets que nous créons ; et qui suite à une avancée technologique et/ou notre désintérêt, se retrouvent aux oubliettes au fond d’une cave, prêt à être jeter.

Quel est la place de l’individu face à tous ces objets, à tous ces déchets ? Avons nous une responsabilité ?

En travaillant sur cette nouvelle création, j’ai repensé aux mémoires cellulaires. Les bandes magnétiques sont issues de cassettes vidéos de films, reportages, documentaires, des souvenirs de nos vies passées… A l’instar de ces bandes, le corps ainsi que les cellules ont une mémoire appelés mémoires cellulaires. Elles enregistrent toutes les émotions, les histoires de génération en génération, elles sont notre héritage. Ce sont des empreintes positives ou négatives laissées par les évènements de la vie de chacun.

Quels impacts ont-elles sur nos vies ? Nous permettent-elles d’être toujours nous-mêmes à chaque instant ?

 

Bandes cellulaires

La réalisation 

La jupe / J’ai récupéré et réutilisé une jupe à plis. J’ai d’abord décousu les plis, retirer la fermeture à glissière, garder la ceinture qui était à l’intérieur. Pour ensuite la mettre à mes mesures et créer une jupe portefeuille plus courte.

J’ai réutilisé des bandes magnétiques de plusieurs cassettes vidéos pour réaliser les franges de la jupe, 4 étages en tout, ainsi que le tour de cou.

Haut / Puis je me suis amusée à réaliser un demi bustier en moulage sur le mannequin avec différentes pièces des jeans. J’ai réalisé un dos nu pour le haut avec un système de fermeture à lacet. Une ceinture est venue agrémentée le haut.

 

Qu’est ce que les mémoires cellulaires ?

Les mémoires cellulaires se définissent comme étant les empreintes positives ou négatives laissées par les évènements de la vie de chacun. Ces empreintes restent inscrites selon une configuration hologrammique. C’est à dire que la totalité de l’information est contenue à l’identique dans la plus petite unité de vie : la cellule.

Transmises génétiquement de génération en génération, ces mémoires s’ajoutent à notre vécu émotionnel quotidien. Elles sont remises en question à chaque instant par notre cerveau et constituent les références selon lesquelles s’organise notre vie.

Le cerveau, notre centrale de commande, utilise ces empreintes pour exprimer nos sensibilités, nos capacités ou nos faiblesses. Ainsi pouvons-nous bénéficier d’une virtuosité similaire à celle d’un ancêtre ou, au contraire, manifester un contexte de difficultés et de maladies semblables à celui d’un aïeul proche ou éloigné.

Ces mémoires cellulaires sont inscrites et positionnées dans le corps selon une configuration spatiale déterminée par l’architecture du cerveau et les ramifications nerveuses identiques pour chacun de nous.

Le plus souvent, ces mémoires sont inconscientes. En fait, elles sont tellement ancrées dans ce que nous définissons être « nous » (le personnage), que nous sommes simplement convaincus que tout cela est la simple réalité. Pourtant, bien ancrées dans nos cellules, ces mémoires sont responsables de biens des maux et nous empêchent de nous épanouir librement puisqu’elles sont la colle qui maintient en place la croyance dans le personnage séparé et souffrant ainsi de l’entièreté de son histoire.

Elles sont à l’origine de nos souffrances, de la plupart de nos maladies à nos comportements négatifs et nos schémas répétitifs de vie. Même ce que nous caractérisons comme nos traits de caractère sont imprégnés de ces mémoires que nous portons malgré nous et qui ne demandent qu’à être vues, conscientisées pour être libérées.

L’impact des mémoires sur notre vie

Lorsque nous vivons une émotion dans le présent il y a toujours une résonance avec une émotion passée. L’expérience peut être totalement différente, mais l’émotion ressentie sera la même. Il y a toujours une trace, un souvenir qui permet de reconnaître l’émotion. Le mental agit toujours de cette façon, il va enclencher un processus de reconnaissance à travers la mémoire et la comparaison. Notre corps va retrouver dans sa base de données l’expérience similaire (ou non) et l’émotion y étant liée pour la réactiver.

De ce fait, elle peut accentuer, amplifier voire complètement exagérer l’émotion du présent. C’est à cause de ce fonctionnement que certains se mettent en colère pour une bêtise, que d’autres dépriment pour un simple incident et que d’autres encore se retrouvent dans des états de terreur et de panique.

En réalité, par pure instinct de survie et pour se protéger de la souffrance, le mental en faisant appel à la mémoire et en comparant l’événement présent à un événement du passé, va automatiquement, s’il croit qu’il y a danger, se mettre à se protéger en se souvenant d’une souffrance passée. A cet instant, si la pensée « c’est dangereux » ou « c’est souffrant » est crue, l’émotion apparaît comme une simple conséquence physique de ce qui est cru comme vrai. L’émotion est un simple signal de détresse du corps.

Mémoires cellulaires

Des solutions

Aujourd’hui, il existe des techniques, thérapies permettant de nous en libérer. Elles permettent de se libérer de tous ces blocages (conscients et inconscients) et d’être soi. C’est pourquoi il est important de mettre du sens dans ce que chacun vit, d’être honnête et transparent avec soi.

L’être humain est constitué de plusieurs corps :

D’abord, commencez par prendre conscience de tout cela. Ces émotions pénètrent le corps émotionnel et paralysent petit à petit tout notre système, et nos autres corps. Ils génèrent de la peur. La peur nous bloque. Puis le blocage s’inscrit dans notre corps physique. Plus les blocages s’accumulent, plus vous développez d’autres émotions telles que la colère, jalousie, haine…

Un Koboy sans son cheval

CJWHO : Un Koboy sans son cheval

Ces émotions expliquent aussi l’effet miroir. Ce que l’on vit à l’extérieur, c’est à dire les évènements et les situations de notre vie, sont le reflet de notre intérieur, de notre état d’esprit. Tout ce que nous voyons dans et chez les autres, n’est qu’un reflet de nous mêmes. Lorsque quelque chose nous plait chez quelqu’un, il s’agit généralement une partie de nous même dans laquelle nous n’osons pas croire ou que nous n’osons pas exprimer.
Lorsque quelque chose nous est insupportable chez l’autre, cela veut dire qu’il s’agit d’une polarité qui nous appartient aussi mais qui nous est insupportable. Nous refusons alors de la voir, de l’accepter pour nous et nous pouvons la tolérer chez l’autre puisqu’elle nous renvoie à nous mêmes.

Effets bénéfiques suite aux libérations des mémoires :

  • Plus de paix et de sérénité,
  • Une joie et une légèreté grandissante,
  • Une confiance en la vie, en l’humain et en soi,
  • Un sommeil plus profond et plus réparateur,
  • Plus de compassion et d’amour envers les autres,
  • Une facilité à pardonner, à ne plus juger (ni soi ni l’autre),
  • La culpabilité et les rancœurs se dissolvent permettant une détente profonde,
  • Une ouverture de cœur et un élan à partager spontanément,
  • Une facilité à entretenir des relations sincères, authentiques,
  • Davantage d’aisance dans la façon de communiquer et de passer à l’action,
  • Le moment présent est vécu intensément,
  • Moins de pensées et de vacarme mental néfaste.

Acceptez vos émotions, exprimez les, ayez un regard sur elles, sur vos réactions. Prenez le temps de respirer profondément, méditez seul ou en groupe, promenez vous en forêt… Des solutions existent pour vous aider dans votre cheminement : un thérapeute, des rencontres, des lectures… afin de trouver un équilibre, et d’être en harmonie avec vous même. Parce que l’important c’est de vous sentir totalement épanoui.

2012-10-05-09.41.21

 

Auteur : Fatima S.

Sources :

https://www.memoires-cellulaires.com/memoires-cellulaires-etres-vivants.php

http://guerisonintuitive.com/1-la-liberation-des-memoires-cellulaires/

Publicités

A propos Saikna creations

Créatrice de mode au style universel. Animatrice d'ateliers de couture, recyclage, DIY. Saikna s'engage à proposer des articles uniques ou de petites séries. En effet, il est possible aujourd'hui de détourner des matériaux et autres textiles de bonne qualité afin de leur donner une nouvelle vie, ou d'utiliser des tissus respectueux de l'environnement. Il est stimulant de transformer les matériaux, de faire fonctionner mon imagination pour proposer un nouveau style de mode, éthique, éco responsable. Je propose également des travaux de réparation textile.
Cet article, publié dans Oeuvres, Refashion, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s